méchant, méchante

nom

Définitions de méchant


  • Personne qui fait intentionnellement le mal, qui cherche à nuire : Un film où s'opposent les bons et les méchants.

Expressions avec méchant



  • Familier. Faire le méchant,

    se montrer menaçant ; protester violemment.

Citations avec méchant


  • André de Chénier (Constantinople 1762-Paris 1794)
    Le bonheur des méchants est un crime des dieux.
    Poésies diverses et Fragments
  • Sidonie Gabrielle Colette (Saint-Sauveur-en-Puisaye, Yonne, 1873-Paris 1954)
    L'authentique méchant, le vrai, le pur, l'artiste, il est rare qu'on le rencontre même une fois dans sa vie.
    La Naissance du jour, Flammarion
  • Denis Diderot (Langres 1713-Paris 1784)
    Il y a un tact moral qui s'étend à tout et que le méchant n'a point.
    Discours sur la poésie dramatique
  • Denis Diderot (Langres 1713-Paris 1784)
    Il n'y a que le méchant qui soit seul.
    Le Fils naturel, IV, 3, Constance

    Commentaire
    Cette phrase, en 1758, brouilla Diderot avec Rousseau, qui se crut visé.

  • Jean-Baptiste Louis Gresset (Amiens 1709-Amiens 1777)
    Par eux-mêmes souvent les méchants sont trahis.
    Le Méchant
  • Jean de La Fontaine (Château-Thierry 1621-Paris 1695)
    Ce qu'on donne aux méchants, toujours on le regrette […]
    Laissez-leur prendre un pied chez vous,
    Ils en auront bientôt pris quatre.

    Fables, la Lice et sa Compagne
  • François, duc de La Rochefoucauld (Paris 1613-Paris 1680)
    Il y a des méchants qui seraient moins dangereux s'ils n'avaient aucune bonté.
    Maximes
  • Jean Racine (La Ferté-Milon 1639-Paris 1699)
    Le bonheur des méchants comme un torrent s'écoule.
    Athalie, II, 7, Joas
  • Jean-Jacques Rousseau (Genève 1712-Ermenonville, 1778)
    Et dans ce monde et dans l'autre, les méchants sont toujours bien embarrassants.
    Les Confessions
  • Phèdre en latin Caius Julius Phaedrus (Macédoine vers 10 avant J.-C.-54 après J.-C.)
    Celui qui porte aide aux méchants finit par le regretter.
    Fables, IV, 14
    Qui fert malis auxilium, post tempus dolet.
  • Théognis, de Mégare (VIe s. avant J.-C.)
    C'est peine perdue que d'obliger des méchants ; autant vaudrait ensemencer les blanches plaines de la mer.
    Élégies, I, 105-106 (traduction J. Carrière)
  • Bible
    Je ne prends pas plaisir à la mort du méchant, mais au retour du méchant qui change de voie pour avoir la vie.
    Ancien Testament, Ézéchiel XXXIII, 11

    Commentaire
    Citation empruntée à la Bible de Jérusalem.

  • Bible
    Eh bien ! moi, je vous dis de ne pas tenir tête au méchant : au contraire, quelqu'un te donne-t-il un soufflet sur la joue droite, tends-lui encore l'autre.
    Évangile selon saint Matthieu, V, 39
  • Mocharrafoddin ebn Moslehoddin Sadi (Chiraz vers 1213-Chiraz vers 1292)
    Obliger les méchants, c'est presque travailler au malheur des gens de bien.
    Le Jardin des roses, I

Mots proches

Un seul de ces mots prend deux « m ». Lequel ?