feu, feux

nom masculin

(latin focus, foyer)

Définitions de feu


  • Manifestation d'une combustion rapide et persistante accompagnée d'émission de lumière et d'énergie thermique : Une colonne de feu. Le feu couve sur la cendre.
  • Amas de matières en combustion ; embrasement d'une matière par les flammes : Se chauffer près d'un feu.
  • Incendie, destruction par les flammes : Éteindre un feu.
  • Sensation de chaleur très vive ou de brûlure due à une émotion, une fièvre, à l'absorption d'une boisson forte, d'un plat épicé, d'une irritation, etc. : Calmer le feu du rasoir.
  • Source de chaleur (gaz, électricité, charbon) utilisée en particulier pour la cuisson des aliments : Cuire à feu vif.
  • Moyen d'allumer quelque chose, une cigarette ; allumette : Auriez-vous du feu ?
  • Brûleur, plaque qui permet de produire cette source de chaleur : Cuisinière à quatre feux.
  • Littéraire. Lumière rougeoyante comme celle produite par le feu : Le feu du soleil couchant.
  • Vif éclat produit par quelque chose (souvent pluriel) : Des cristaux étincelant de mille feux.
  • Ardeur des sentiments, vivacité, enthousiasme, chaleur : Un tempérament de feu.
  • Décharge d'une arme au cours de laquelle un projectile est lancé sous l'effet de la combustion de la poudre ; tir : Ouvrir le feu.
  • Populaire. Revolver, pistolet : Sortir son feu.
  • Littéraire. Combat, guerre : Aller au feu.
  • Lumière utilisée pour éclairer ou pour signaler : Extinction des feux.
  • Arts décoratifs

    Ensemble des ustensiles qui font la garniture d'un foyer de cheminée.
  • Automobile

    Nom générique des différents appareils lumineux destinés à l'éclairage, au balisage et à la signalisation des véhicules routiers. (On distingue les feux de route et de croisement, les feux de position, les stops et les indicateurs de direction, les feux de stationnement, de détresse, etc.)
  • Botanique

    Nom donné à certaines maladies des plantes lorsque le feuillage paraît avoir été brûlé.
  • Céramique

    Nature chimique de l'atmosphère interne d'un four en cuisson. (Elle peut être oxydante ou réductrice.)
  • Chemin de fer

    Unité lumineuse (électrique) d'un signal, blanche ou colorée.
  • Chorégraphie

    Cachet versé aux élèves de l'école de danse de l'Opéra lorsqu'ils figurent ou dansent sur la scène de l'Opéra.
  • Droit

    Bougies utilisées dans les ventes publiques d'immeubles aux enchères, l'adjudication étant prononcée lorsque trois de ces bougies ont été consumées successivement depuis la dernière enchère.
  • Histoire

    Ensemble des personnes vivant dans un même foyer. (Le feu constituait, avant 1789, l'unité de base pour la répartition de l'impôt.)
  • Marine

    1.  Phare, fanal allumé sur une côte, à l'entrée d'un port, etc., pour guider les navigateurs ou marquer un danger.

    2.  Foyer de chaudière à vapeur.

    3.  Navire en vue pendant la nuit.

  • Pyrotechnie

    Nom générique des compositions pyrotechniques à effet lumineux, coloré ou non.

Expressions avec feu



  • À feu et à sang,

    livré à la destruction, au saccage, au massacre.
  • À petit feu,

    lentement et en faisant durer la douleur : Faire mourir quelqu'un à petit feu.
  • À plein feu,

    de toute la violence d'une arme à feu, en tirant le plus grand nombre de coups possible.
  • Au feu !,

    cri d'appel au secours lors d'un incendie.
  • Avoir, donner du feu,

    de quoi allumer une cigarette, un cigare.
  • Avoir la gorge, les joues en feu,

    les avoir fortement irritées, ressentir une chaleur très vive sous l'effet d'une émotion ou d'une brûlure.
  • Familier ou populaire. Avoir le feu au derrière, aux fesses, au cul, avoir le feu quelque part,

    courir à toutes jambes ; être très pressé ; éprouver sans arrêt des appétits sexuels.
  • Avoir le feu sacré,

    montrer une grande ardeur, un enthousiasme durable dans une entreprise, une action, pour une idée.
  • Avoir le feu vert,

    avoir la permission de commencer une action.
  • Cessez le feu !,

    ordre d'arrêter le tir.
  • Coup de feu,

    décharge d'une arme à feu ; hausse brutale de la température de cuisson ; moment de presse (surtout dans une cuisine, un restaurant) ; dans une chaudière, accident consistant dans la brûlure d'une partie de la surface de chauffe.
  • Craindre comme le feu,

    craindre par-dessus tout.
  • Crier au feu,

    appeler à l'aide lors d'un incendie ; avertir d'un danger qu'on prévoit.
  • Dans le feu de l'action,

    dans le cours d'une action violente.
  • De feu,

    se dit de quelque chose de brûlant : Un soleil de feu ; se dit de quelqu'un qui est passionné, bouillant, enthousiaste.
  • En feu,

    en train de brûler : La maison est en feu.
  • Entre deux feux,

    entre deux tirs d'armes à feu ; entre deux dangers.
  • Essuyer le feu,

    recevoir des coups, des injures.
  • Être sous le feu des projecteurs,

    être dans le champ des projecteurs ; être le point de mire de l'actualité.
  • Être tout feu tout flammes,

    être passionné.
  • Faire du feu,

    allumer un feu (de bois, dans une cheminée, etc.).
  • Vieux. Faire feu des quatre fers ou des quatre pieds,

    être plein de fougue, s'emporter.
  • Faire feu de tous bords,

    attaquer sur tous les fronts, avec toutes ses forces, contre plusieurs adversaires à la fois.
  • Faire feu (sur quelqu'un, quelque chose),

    tirer un ou plusieurs coups de feu (dans leur direction).
  • Faire la part du feu,

    faire un vide dans une forêt, établir une coupure dans un bâtiment en feu, pour empêcher l'incendie de s'étendre ; abandonner quelque chose pour sauver le reste.
  • Faire le coup de feu,

    prendre part à un combat où l'on tire.
  • Faire long feu,

    en parlant d'un projectile, partir avec un retard, la charge de poudre s'étant mal allumée ; ne pas réussir, avoir déjà duré très longtemps sans produire de résultat : La plaisanterie a fait long feu.
  • Feu !,

    commandement marquant le début d'un tir.
  • Feu de camp,

    réjouissances organisées autour d'un feu de bois par des campeurs, des scouts.
  • Feu de cheminée,

    embrasement de la suie accumulée dans une cheminée ou feu allumé dans une cheminée.
  • Feu de joie,

    feu allumé en signe de réjouissance.
  • Feu de paille,

    état qui dure peu, ardeur très passagère.
  • Feu ouvert,

    en Belgique, cheminée où l'on brûle les bûches.
  • Feu (tricolore ou de signalisation),

    signal lumineux commandant sur une voie le passage libre (feu vert), toléré (feu orange) ou interdit (feu rouge) des véhicules ; mât ou portique portant ces signaux : Brûler le feu rouge.
  • Feux de direction,

    feux clignotants placés à l'avant et à l'arrière d'un véhicule et permettant au conducteur de signaler son intention de se déporter vers la droite ou vers la gauche.
  • Feux de position,

    signaux lumineux réglementaires que tout véhicule (avion, navire, automobile, etc.) doit porter de nuit.
  • Feux de route,

    feux d'une portée minimale de 100 m, équipant les véhicules routiers et destinés à être utilisés hors des agglomérations.
  • Feux de stationnement,

    feux destinés à baliser un véhicule en site obscur.
  • Feux stop,

    feux rouges, montés par paire à l'arrière d'un véhicule et synchronisés à l'action du système de freinage. (On dit aussi des stops.)
  • Halte au feu !,

    ordre d'arrêter momentanément le tir.
  • Familier. Il n'y a pas le feu,

    rien ne presse, soyez patient.
  • Jouer avec le feu,

    en parlant d'un enfant, manier des matières combustibles dangereuses ; s'exposer imprudemment ou par défi à un danger.
  • Mettre le feu,

    provoquer un incendie.
  • Mettre le feu à quelque chose,

    l'allumer, faire qu'il brûle.
  • Mise à feu,

    chargement d'une arme à feu.
  • N'avoir ni feu ni lieu,

    être sans domicile.
  • Ne pas faire long feu,

    ne pas durer longtemps, être vite terminé.
  • N'y voir que du feu,

    n'y rien comprendre, ne rien remarquer.
  • Ouvrir le feu,

    commencer à tirer ; commencer à attaquer (en paroles).
  • Premier feu,

    sentiment violent et peu durable.
  • Prendre feu,

    s'allumer, se mettre à brûler, s'enflammer ; s'emporter, s'enthousiasmer.
  • Se jeter dans le feu pour quelqu'un,

    lui être tout dévoué, faire n'importe quoi pour lui être agréable, lui rendre service.
  • Art contemporain

    Œuvre de feu,

    peinture ou sculpture dans le processus d'élaboration de laquelle est intervenue une phase de combustion ; assemblage, environnement ou sculpture dont la flamme est un des éléments constitutifs.
  • Arts décoratifs

    Arts du feu,

    la céramique, la verrerie, l'émaillerie, etc.
  • Astronautique

    Mise à feu,

    opération qui consiste à déclencher la combustion des ergols utilisés par un moteur-fusée.
  • Botanique

    Feu bactérien,

    très grave maladie bactérienne des arbres fruitiers qui touche surtout les poiriers, contre laquelle il n'existe actuellement aucun traitement efficace.
  • Céramique

    Grand feu,

    période de la cuisson pendant laquelle la pâte acquiert sa dureté et sa coloration définitives.

    Petit feu,

    phase de la cuisson qui a pour effet de déshydrater l'argile.
  • Géologie

    Cercle ou ceinture de feu,

    expressions parfois employées pour désigner l'ensemble des volcans, souvent actifs, entourant le Pacifique.
  • Histoire

    Épreuve du feu,

    preuve judiciaire qui consistait à faire porter au prévenu une barre de fer rouge et à le condamner si, après un certain temps, il gardait des traces de plaie.
  • Industrie du bois

    Bois de feu,

    bois de chauffage.
  • Médecine

    Pointes de feu,

    ancienne méthode de cautérisation effectuée au thermocautère.
  • Météorologie

    Feu Saint-Elme,

    petite aigrette lumineuse qui apparaît parfois à l'extrémité des vergues ou des mâts de navire et qui est due à l'électricité atmosphérique.
  • Militaire

    Arme à feu,

    arme constituée par un tube destiné à orienter vers un objectif un projectile lancé soit par la déflagration d'une charge propulsive (pistolet, fusil, la plupart des canons), soit par la réaction d'une charge fusante (lance-roquette).

    Feu à volonté !,

    commandement qui laissait autrefois à chaque tireur l'initiative de l'exécution de son tir.

    Puissance de feu,

    puissance de tir d'une arme, conventionnelle ou non.
  • Mines

    Feu de mine,

    combustion spontanée du charbon qui s'est échauffé à l'intérieur du gisement, à la suite d'infiltrations d'air à travers des fissures, et qui s'enflamme à la paroi d'une galerie en dégageant des fumées très toxiques et parfois explosives.
  • Pêche

    Pêche à feu ou au feu,

    pêche avec des bateaux dont l'avant est muni d'une source de lumière attirant les poissons.
  • Théologie

    Feu de l'enfer,

    tourments éternels des damnés.
  • Thermique

    Conduite du feu ou des feux,

    synonyme de chauffe.

    Mise en feu,

    ensemble des opérations que l'on exécute au moment d'allumer les feux d'un foyer de chaudière, d'un four.
  • Traditions populaires

    Feu de la Saint-Jean,

    feu que l'on allume dans la nuit au 23 au 24 juin. (C'était une fête ayant une fonction propitiatoire [assurer les récoltes, favoriser les mariages] ou au contraire apotropaïque [éviter les maladies].)

Synonymes de feu


Incendie, destruction par les flammes.

Synonymes :

Moyen d'allumer quelque chose, une cigarette ; allumette.

Synonyme :

  • allumette

Vif éclat produit par quelque chose (souvent pluriel).

Synonymes :

Décharge d'une arme au cours de laquelle un projectile est lancé...

Synonyme :

Combat, guerre.

Synonymes :

Feux de direction

Synonyme :

  • clignotants
Feux de position

Synonymes :

  • lanternes - veilleuses
Feux de route

Synonyme :

  • phares
Pêche à feu ou au feu

Synonyme :

  • pêche au lamparo
Conduite du feu ou des feux

Synonyme :

  • chauffe.

Homonymes de feu


  • feu adjectif

Difficultés de feu


  • SENS ET EMPLOI

    Faire long feu = autrefois, rater, en parlant d'une arme à feu dont la charge de poudre prenait trop lentement pour faire partir le coup. - Au figuré (à propos d'autre chose que d'une arme à feu), rater, ne pas aboutir : plaisanterie qui fait long feu (= qui ne fait pas rire). Cet emploi appartient aujourd'hui au registre soutenu. Dans la langue courante, l'expression est employée surtout en tournure négative : ne pas faire long feu (= ne pas traîner en longueur, ne pas durer longtemps); elle a pris les choses en main, ça n'a pas fait long feu, tout était prêt en trois quarts d'heure.


Citations avec feu


  • Rémi Belleau (Nogent-le-Rotrou 1528-Paris 1577)
    Non, mon cœur n'est pas un feu couvert.
    Petites Inventions et Autres Poésies
  • Yves Bonnefoy (Tours 1923-Paris 2016)
    Le feu qui nous réchauffe dit qu'il n'est pas le vrai feu.
    L'Improbable, Mercure de France
  • Sébastien Roch Nicolas, dit Nicolas de Chamfort (près de Clermont-Ferrand 1740-Paris 1794)
    Académie française, 1781
    En France, on laisse en repos ceux qui mettent le feu et on persécute ceux qui sonnent le tocsin.
    Maximes et pensées
  • René Daumal (Boulzicourt, Ardennes, 1908-Paris 1944)
    L'homme ne peut pas vivre sans feu, et l'on ne fait pas de feu sans brûler quelque chose.
    Chaque fois que l'aube paraît, Gallimard
  • Jean de La Fontaine (Château-Thierry 1621-Paris 1695)
    L'homme est de glace aux vérités,
    Il est de feu pour les mensonges.

    Fables, le Statuaire et la Statue de Jupiter
  • Félicité de La Mennais (Saint-Malo 1782-Paris 1854)
    L'homme est ainsi fait : la lumière du soleil le laisse dans l'obscurité ; il ne discerne rien qu'à la lueur des feux qui consument, qui dévastent.
    Lettre au comte de Senfft, 13 juillet 1830
  • Clément Marot (Cahors 1496-Turin 1544)
    Petit feu ne peut jeter grand lustre.
    Épîtres, le Dépourvu
  • Michel Eyquem de Montaigne (château de Montaigne, aujourd'hui commune de Saint-Michel-de-Montaigne, Dordogne, 1533-château de Montaigne, aujourd'hui commune de Saint-Michel-de-Montaigne, Dordogne, 1592)
    Je suivrai le bon parti jusqu'au feu, mais exclusivement si je puis.
    Essais, III, 1

    Commentaire
    Boutade reprise de Rabelais.

  • Georges Mogin, dit Géo Norge (Bruxelles 1898-Mougins, Alpes-Maritimes, 1990)
    Quel est le feu qui donne à boire au feu ?
    Les Quatre Vérités, D'un feu , Gallimard
  • François Rabelais (La Devinière, près de Chinon, vers 1494-Paris 1553)
    Je le maintiens jusques au feu exclusivement.
    Le Tiers Livre, 3
  • Jean Racine (La Ferté-Milon 1639-Paris 1699)
    L'amour n'est pas un feu qu'on renferme en une âme :
    Tout nous trahit, la voix, le silence, les yeux,
    Et les feux mal couverts n'en éclatent que mieux.

    Andromaque, II, 2, Oreste
  • Jean Racine (La Ferté-Milon 1639-Paris 1699)
    Vaincu, chargé de fers, de regrets consumé,
    Brûlé de plus de feux que je n'en allumai.

    Andromaque, I, 4, Pyrrhus
  • Paul-Jean Toulet (Pau 1867-Guéthary 1920)
    C'est à voix basse qu'on enchante
    Sous la cendre d'hiver
    Ce cœur, pareil au feu couvert
    Qui se consume et chante.

    Les Contrerimes, Émile-Paul
  • Paul Valéry (Sète 1871-Paris 1945)
    Vous avez découvert ceci : Que le feu tue Je ne dirai pas qu'on l'ignorât jusqu'à vous. On inclinait seulement à désirer de l'ignorer.
    Variété, Réponse au remerciement du maréchal Pétain à l'Académie française , Gallimard
  • Bible
    La langue est un membre minuscule et elle peut se glorifier de grandes choses ! Voyez quel petit feu embrase une immense forêt : la langue aussi est un feu.
    Épître catholique de saint Jacques, III, 5
  • Djalal al-Din Rumi (Balkh, Khorasan, 1207-Konya, dans le pays de Rum, 1273)
    Le feu n'a plus de fumée quand il est devenu flamme.
    Mathnawi
  • Juan Ruiz plus souvent nommé l'Archiprêtre de Hita (probablement à Alcalá de Henares vers 1285-vers  1350)
    Souvent d'une étincelle naît un grand feu,
    et jeu d'enfants fait grande querelle.

    A veces […] de chica centella nasce grand llama de fuego ;
    e vienen grandes peleas a veces de chico juego.

    Libro de buen amor
  • Octavio Paz (Mexico 1914-Mexico 1998)
    Le feu de l'enfer est un feu froid.
    El fuego del infierno es fuego frío.
    Puerta Condenada, El joven soldado, III, Conversación en un bar
  • William Shakespeare (Stratford on Avon, Warwickshire, 1564-Stratford on Avon, Warwickshire, 1616)
    Un feu léger est vite étouffé : si vous le laissez faire, des rivières ne sauraient l'éteindre.
    A little fire is quickly trodden out,
    Which, being suffered, rivers cannot quench.

    Henry VI, troisième partie, IV, 8, Clarence

Mots proches

Dans laquelle de ces phrases le mot « midi » devrait-il porter une majuscule ?