fermer

verbe transitif CONJUGAISON

(latin firmare, rendre solide)

Définitions de fermer


  • Rapprocher, réunir les éléments d'un ensemble de telle sorte qu'il n'y ait plus d'intervalle, d'écart, d'ouverture : Fermer les yeux, le poing. Ferme ton manteau.
  • Manœuvrer un système de fermeture de telle sorte qu'il remplisse sa fonction, qu'il empêche le passage entre l'intérieur et l'extérieur : Fermer une porte. Fermer un bouton.
  • Appliquer, rabattre un système de fermeture pour empêcher la communication avec l'extérieur : Fermer un bocal avec un couvercle.
  • Interdire l'accès d'une voie, d'un lieu : Fermer les frontières.
  • Faire cesser l'activité d'un établissement, d'un secteur, etc. : On ferme le service de location à 18 heures. Fermer un puits.
  • Interrompre le fonctionnement de toutes les installations d'une habitation, en fermer les issues avant une absence prolongée : Fermer une maison de campagne à la fin des vacances.
  • Interrompre le fonctionnement d'un appareil, d'un circuit d'alimentation : Fermer la télévision. Fermer l'eau.
  • Interdire à quelqu'un l'accès d'une profession.
  • Rendre quelqu'un hermétique à quelque chose : Ce professeur n'a réussi qu'à fermer définitivement ses élèves aux mathématiques.
  • Marquer les limites d'un ensemble : Les montagnes ferment l'horizon.
  • Mettre un terme dans le temps à quelque chose, l'arrêter : Fermer une souscription, un compte.
  • Bander un arc, une voûte en en posant la clef.
  • Suturer une plaie chirurgicale ou accidentelle.
  • Rétrécir au marteau l'évasement d'une pièce d'orfèvrerie.

Expressions avec fermer



  • Fermer la bouche, le bec (familier), la gueule (populaire) à quelqu'un,

    le faire taire.
  • Fermer la marche, le cortège,

    marcher le dernier.
  • Fermer le jeu,

    à certains jeux, en particulier aux dominos, jouer de telle façon que l'adversaire ne puisse continuer à jouer ; jouer un match, une partie en se tenant sur la défensive, refuser de prendre des risques offensifs.
  • Fermer sa bouche, son bec (familier), sa gueule (populaire) ou la fermer (populaire),

    se taire ; ne plus savoir que dire.
  • Fermer ses portes,

    en parlant d'un magasin, d'un service, etc., ne plus être accessible au public à un certain moment.
  • Fermer un circuit,

    établir une communication conductrice permettant le passage d'un courant dans ce circuit.
  • Fermer un interrupteur,

    enclencher cet interrupteur de manière à permettre le passage du courant.
  • Populaire. La ferme !,

    silence !

Synonymes et contraires de fermer


Rapprocher, réunir les éléments d'un ensemble de telle sorte...

Synonymes :

Contraires :

Manœuvrer un système de fermeture de telle sorte qu'il remplisse...

Synonymes :

Contraires :

Appliquer, rabattre un système de fermeture pour empêcher...

Synonymes :

Contraires :

Interdire l'accès d'une voie, d'un lieu.

Synonymes :

Contraires :

Faire cesser l'activité d'un établissement, d'un secteur,...

Synonymes :

Interrompre le fonctionnement de toutes les installations...

Contraires :

Interrompre le fonctionnement d'un appareil, d'un circuit...

Synonymes :

Contraires :

Interdire à quelqu'un l'accès d'une profession..

Contraire :

  • ouvrir

Homonymes des variantes de fermer




Difficultés de fermer


  • EMPLOI

    Dans l'expression orale familière, on dit fermer la lumière, la télévision, l'électricité.
    recommandation :
    Dans l'expression surveillée, en particulier à l'écrit, préférer éteindre la lumière, arrêter la télévision, couper l'électricité.
    remarque
    Dans le vocabulaire technique de l'électricité, fermer un circuit, c'est établir une communication conductrice permettant le passage du courant.


Citations avec fermer


  • Jean-François Paul de Gondi, cardinal de Retz (Montmirail 1613-Paris 1679)
    Monsieur* faisait, en toutes choses, comme font la plupart des hommes quand ils se baignent : ils ferment les yeux en se jetant dans l'eau.
    Mémoires
    *le frère du roi

Mots proches

Que signifie le radical grec « lith », présent dans des mots comme « néolithique » ou « coprolithe » ?