faire

verbe transitif CONJUGAISON

(latin facere)

Définitions de faire


  • Constituer par son action, son travail, quelque chose de concret à partir d'éléments, ou le tirer du néant ; fabriquer ; réaliser, créer : On fait le pain avec de la farine. Faire un film.
  • Produire, créer, provoquer quelque chose, en parlant de quelque chose : Le bois fait de la fumée en brûlant.
  • Fournir un produit agricole : Ici on fait du maïs.
  • Faire le commerce d'un article, proposer à la clientèle une marque, un service, etc. : Crémier qui fait aussi les fruits.
  • Être à l'origine de quelque chose : L'union fait la force. Il fera votre bonheur.
  • Porter quelqu'un à être ce qu'il est : L'occasion fait le larron.
  • Avoir quelque chose pour résultat : Cela fera une marque.
  • Constituer quelque chose, le former par son existence, l'avoir pour résultat : Ces quelques maisons font un hameau. Ils font un beau couple.
  • Présenter, prendre une forme : Le chemin fait un coude.
  • Soumettre quelque chose à une action particulière (apprêt, préparation culinaire, nettoyage, etc.) [équivaut à un verbe plus précis] : Faire les vitres (= nettoyer). Faire ses chaussures (= cirer).
  • S'emploie dans des constructions familières pour indiquer une action, un type d'action, etc., dont la nature est donnée par le nom : S'arrêter pour faire le plein d'essence.
  • En parlant d'un acteur, jouer tel rôle : Quel est le comédien qui fait le comte ?
  • Imiter ou adopter tel comportement : Faire le malin, la coquette.
  • Avoir tel effet : Cet incident a fait que je n'ai pas pu arriver à temps. Faites que tout aille bien !
  • Attribuer à quelqu'un un état, une action, en particulier en parlant d'un auteur, d'un historien, etc. : Les biographes le font mourir en 1754.
  • Conférer à quelqu'un un titre, un rôle, une qualité : On l'a fait chevalier de la Légion d'honneur.
  • Familier. Vendre quelque chose à tel prix : À combien me faites-vous ce buffet ?
  • Transformer quelque chose, quelqu'un en quelque chose, quelqu'un d'autre : Le mariage a fait de lui un autre homme.
  • Se transformer en quelque chose, jouer le rôle de quelque chose, s'utiliser comme : Canapé qui fait lit.
  • En parlant d'un mot, prendre telle forme : « Cheval » fait au pluriel « chevaux ».
  • User, disposer de quelque chose de telle ou telle façon, prendre certaines décisions à l'égard de quelqu'un : Que veux-tu faire de cet argent ? Que faites-vous des enfants pour Noël ?
  • Accomplir, réaliser un mouvement : Faire le grand écart.
  • Pratiquer une activité, un sport, s'y adonner, s'y consacrer : Faire du tennis. Faire du tricot.
  • Faire des études supérieures en telle ou telle discipline : Faire médecine.
  • Parcourir une distance : Nous avons fait 5 kilomètres.
  • Parcourir un lieu pour y trouver quelque chose, quelqu'un, en particulier le fouiller : Faire tout Paris pour trouver un restaurant ouvert. Clochard qui fait les poubelles.
  • Visiter une région, une ville, etc. : Cet été nous ferons les lacs italiens.
  • Être atteint d'un mal, d'une maladie : Faire une bronchite, une dépression.
  • Avec un nom, précédé ou non de l'article, faire forme une locution verbale à laquelle on peut éventuellement substituer un verbe précis : Faire peur (= effrayer). Faire une grimace (= grimacer). Faire les vendanges (= vendanger).

Expressions avec faire



  • Avoir (quelque chose, beaucoup, fort, etc.) à faire,

    devoir accomplir une tâche, être occupé à quelque chose.
  • Familier. Ça fait bien de,

    c'est bien vu.
  • Familier Ça le fait,

    ça marche ; c'est réussi ; c'est formidable : Partir à l'aventure, ça le fait !
  • Ça ne fait rien,

    cela n'a aucune importance.
  • Ça ne fait rien à la chose, à l'affaire,

    cela ne change rien.
  • Faire balle,

    en parlant du plomb d'un fusil de chasse, ne pas s'éparpiller.
  • Faire (les cartes),

    les mélanger avant de les distribuer ; donner les cartes.
  • Faire quelque chose, ne rien faire à quelqu'un,

    le troubler, l'émouvoir, ou au contraire le laisser indifférent.
  • Faire quelque chose pour,

    être utile à quelque chose, aider quelqu'un.
  • Faire sa bouche,

    en parlant d'un animal, en particulier du cheval, avoir sa denture en train de pousser.
  • Faire sien quelque chose,

    le revendiquer comme lui appartenant.
  • Faire un enfant,

    le mettre au monde.
  • Familier. Faire un enfant à une femme,

    la rendre enceinte, être le père de cet enfant.
  • Familier. (Il) faut le faire,

    cela ne paraît pas difficile, mais en réalité il s'agit d'un exploit.
  • (Il ne) faut pas me la faire, on ne me la fait pas,

    je ne me laisse pas duper.
  • Il n'y a (plus) rien à faire,

    toute action est inutile.
  • N'avoir que faire de quelque chose,

    ne pas s'en soucier ou ne pas en avoir besoin.
  • N'avoir rien à faire avec,

    n'avoir aucun rapport avec quelqu'un, quelque chose.
  • Ne faire que,

    être sans cesse occupé à quelque chose ; se contenter de faire, ne rien faire de plus que de.
  • Familier. N'en avoir rien à faire,

    ne pas être concerné par quelque chose, s'en moquer.
  • N'en rien faire,

    se garder de faire ce dont il s'agit.
  • Pour ce que j'en fais !,

    cela ne m'intéresse pas.
  • Qu'est-ce que ça fait ?, qu'est-ce que ça peut faire ?,

    quelle importance cela a-t-il ?
  • Familier. Rien à faire,

    indique un refus définitif à quelqu'un.

Synonymes de faire


Constituer par son action, son travail, quelque chose de concret...

Synonymes :

Fournir un produit agricole.

Synonyme :

Faire le commerce d'un article, proposer à la clientèle une...

Synonymes :

Porter quelqu'un à être ce qu'il est.

Synonymes :

Avoir quelque chose pour résultat.

Synonymes :

Constituer quelque chose, le former par son existence, l'avoir...

Synonymes :

Présenter, prendre une forme.

Synonymes :

Soumettre quelque chose à une action particulière (apprêt,...

Synonymes :

En parlant d'un acteur, jouer tel rôle.

Synonymes :

Imiter ou adopter tel comportement.

Synonymes :

  • imiter - se donner pour - se poser en - simuler - singer (familier)

Conférer à quelqu'un un titre, un rôle, une qualité.

Synonyme :

Transformer quelque chose, quelqu'un en quelque chose, quelqu'un...

Synonymes :

Accomplir, réaliser un mouvement.

Synonyme :

Pratiquer une activité, un sport, s'y adonner, s'y consacrer.

Synonymes :

Faire des études supérieures en telle ou telle discipline.

Synonyme :

Parcourir une distance.

Synonymes :

Parcourir un lieu pour y trouver quelque chose, quelqu'un, en...

Synonyme :

  • courir

Visiter une région, une ville, etc..

Synonymes :

Être atteint d'un mal, d'une maladie.

Synonyme :

Homonymes de faire


  • faire nom masculin invariable
  • fer nom masculin
  • ferre forme conjuguée du verbe ferrer
  • ferrent forme conjuguée du verbe ferrer
  • ferres forme conjuguée du verbe ferrer

Homonymes des variantes de faire


    fais

  • fait adjectif
  • fait nom masculin
  • faix nom masculin invariable
  • fée nom féminin

    fait

  • fait adjectif
  • fait nom masculin
  • faix nom masculin invariable
  • fée nom féminin

    faites

  • faite adjectif féminin
  • faite nom masculin
  • faîte nom masculin
  • fête nom féminin

    fassent

  • face nom féminin
  • fasce nom féminin

    font

  • fond nom masculin
  • fonds nom masculin
  • fonts nom masculin pluriel

Difficultés de faire


  • CONJUGAISON

    Faire se conjugue avec l'auxiliaire avoir : j'ai fait, tu as fait, etc.
    Se faire se conjugue avec l'auxiliaire être : ça s'est fait tout seul.

  • ACCORD

    Participe passé (+ infinitif). Le participe passé fait immédiatement suivi d'un infinitif est toujours invariable : elles se sont fait faire des robes ; les robes qu'elles se sont fait faire.

    Participe passé dans une construction impersonnelle. Dans les constructions impersonnelles, fait reste invariable : je ne sais pas quelle température il a fait à Paris.

    Se faire. Lorsque le pronom se a la fonction d'un complément d'objet direct, le participe passé fait s'accorde avec le pronom : elles se sont faites belles (= elles ont fait belles elles-mêmes, se reprend elles, le participe passé faites s'accorde avec elles) ;ils se sont faits à cette idée (= ils ont fait eux-mêmes à cette idée, se reprend ils, le participe passé faits s'accorde avec ils). Mais elle s'est fait mal (= elle a fait mal à elle, le complément s' est un complément indirect, le participe passé fait reste invariable).
    Se faire l'écho → écho.
    Se faire fort de → fort.

    Faire = égaler, donner tel résultat. Dans ce sens, faire s'accorde le plus souvent au pluriel : deux et deux font quatre ; trois fois cinq font quinze. - Avec multiplié par ou divisé par, le verbe s'accorde au singulier ou au pluriel selon que multiplié ou divisé est lui-même accordé au singulier ou au pluriel : trois multiplié par cinq fait quinze mais trois multipliés par cinq font quinze. → égaler.

  • CONSTRUCTION

    Faire (+ infinitif suivi de son complément d'objet direct). Avec faire suivi d'un infinitif qui a un complément d'objet direct, on emploie les pronoms lui, leur (et non le, la, les) : je lui ai fait dire ce qu'il avait à dire ; vous alliez leur faire prendre la mauvaise route.

    Faire (+ infinitif suivi d'un complément indirect). Avec faire suivi d'un infinitif qui a un complément indirect, on emploie indifféremment lui, leur ou le, la, les : elle lui a fait changer d'avis ou elle l'a fait changer d'avis ; cette histoire leur a fait penser à ce qu'ils ont vécu ou cette histoire les a fait penser à ce qu'ils ont vécu.

    Faire (+ infinitif d'un verbe pronominal). Avec faire suivi d'un verbe pronominal à l'infinitif, l'emploi du pronom réfléchi est facultatif : on les fait asseoir ouon les fait s'asseoir.
    Faire s'en aller → aller.

    Faire que (+ indicatif) = avoir pour conséquence que. Tout cela a fait qu'il est arrivé en retard.
    Faire que (+ subjonctif) = agir de façon que. Faites qu'il prenne le temps de réfléchir.

  • ORTHOGRAPHE

    Avoir à faire ou affaire. → affaire

  • EMPLOI

    Faire remplaçant un autre verbe. Dans une comparaison, faire peut remplacer un verbe qui n'a pas de complément d'objet direct : il grimpe comme les autres font, en s'accrochant à la moindre aspérité ; elles parlent avec lui comme elles feraient avec un enfant.
    remarque
    1. Ne pas confondre cette construction avec celle dans laquelle faire a pour complément le pronom le reprenant un verbe qui précède : je voudrais bien aller vous voir, mais je ne pourrai pas le faire avant longtemps. 2. Dans la langue classique, faire pouvait remplacer un verbe avec un complément d'objet direct : « On regarde une femme savante comme on fait une belle arme » (La Bruyère). « Il fallait cacher la pénitence avec le même tour qu'on eût fait les crimes » (Bossuet).

  • REGISTRE

    Faire est employé dans l'expression orale non surveillée avec différents sens, souvent assez éloignés du sens le plus courant, « réaliser, fabriquer, produire ».
    Faire = parcourir, visiter. Faire les magasins.
    L'année dernière, on a fait la Thaïlande, cette année on fait le Yémen
    .

    Faire = poursuivre (telles études), suivre les cours de (telle école). Mon frère fait médecine à Montpellier.
    Elle a fait H.E.C., Polytechnique
    .

    Faire = embrasser (telle carrière, telle profession), avoir pour activité professionnelle. Elle voulait faire coiffeuse, mais sa mère voulait qu'elle fasse secrétaire.
    Emploi populaire ou régional.

    S'en faire = se faire du souci, être préoccupé, inquiet (surtout en tournure négative, ne pas s'en faire). Sa famille a des biens, il n'a pas à s'en faire pour son avenir.

    Tant qu'à faire. → tant

  • SENS

    Ne faire que / ne faire que de. Ne pas confondre ces deux locutions.
    Ne faire que = ne pas cesser de, ne pas faire autre chose que. Il ne fait que se plaindre (= il ne cesse de se plaindre) ; je n'ai fait que l'effleurer (= je l'ai seulement effleuré) ; elle n'a fait qu'entrer et sortir, elle n'est pas restée.
    recommandation :
    Éviter que de dans ce sens : il ne fait que se prélasser (et non : *il ne fait que de se prélasser).
    Ne faire que de = venir à peine de (exprime le passé immédiat). Vous l'avez manquée de peu, elle ne fait que de sortir d'ici.

    Ne faire qu'un / n'en faire qu'un. Ne pas confondre ces deux locutions.
    Ne faire qu'un = être très unis, très semblables (sans accord de genre ; sens figuré). Elle et lui ne font qu'un.
    N'en faire qu'un = être une seule et même personne, une seule et même chose (avec accord de genre ; sens propre). Il joue plusieurs rôles avec différents maquillages, et en réalité ces quatre acteurs n'en font qu'un ; les deux villes se touchent et aujourd'hui elles n'en font qu'une.

    Faire long feu → feu


Citations avec faire


  • Émile Chartier, dit Alain (Mortagne-au-Perche 1868-Le Vésinet 1951)
    […] Je ne sais ce que c'est que vouloir sans faire.
    Entretiens au bord de la mer, Gallimard
  • Jules Barbier (Paris 1825-Paris 1901)
    et
    Michel Carré (Paris 1819-Argenteuil 1872)
    Ah ! Qu'il est doux de ne rien faire
    Quand tout s'agite autour de nous !

    Livret de Galatée (opéra-comique de Victor Massé)
  • Pierre Corneille (Rouen 1606-Paris 1684)
    Je le ferais encor si j'avais à le faire.
    Le Cid, III, 4, Rodrigue

    Commentaire
    Le même vers se retrouve dans Polyeucte, V, 3.

  • Jean-François Casimir Delavigne (Le Havre 1793-Lyon 1843)
    Académie française, 1825
    Faites ce que je dis et non ce que j'ai fait.
    Louis XI
  • René Descartes (La Haye, aujourd'hui Descartes, Indre-et-Loire, 1596-Stockholm 1650)
    Il suffit de bien juger pour bien faire, et de juger le mieux qu'on puisse pour faire aussi tout son mieux.
    Discours de la méthode
  • Pierre Drieu La Rochelle (Paris 1893-Paris 1945)
    Nous saurons qui nous sommes quand nous verrons ce que nous avons fait.
    Le Chef, Gallimard
  • Charles de Gaulle (Lille 1890-Colombey-les-Deux-Églises 1970)
    On ne fait rien de sérieux si on se soumet aux chimères, mais que faire de grand sans elles ?
    Propos recueillis par André Malraux dans Les Chênes qu'on abat, Gallimard
  • Alberto Giacometti (Stampa, Grisons, 1901-Coire 1966)
    Je n'avance qu'en tournant le dos au but, je ne fais qu'en défaisant.
    Notes sur les copies, L'Éphémère N° 1 , Maeght
  • Victor Hugo (Besançon 1802-Paris 1885)
    Ne rien faire est le bonheur des enfants et le malheur des vieillards.
    Tas de pierres, Éditions Milieu du monde
  • Jean de La Fontaine (Château-Thierry 1621-Paris 1695)
    Un auteur gâte tout quand il veut trop bien faire.
    Fables, le Bûcheron et Mercure
  • Louis XIV (Saint-Germain-en-Laye 1638-Versailles 1715)
    roi de France
    Il est sans comparaison plus facile de faire ce que l'on est, que d'imiter ce que l'on n'est pas.
    Mémoires
  • Charles de Secondat, baron de La Brède et de Montesquieu (château de La Brède, près de Bordeaux, 1689-Paris 1755)
    Il est mille fois plus aisé de faire le bien, que de le bien faire.
    De l'esprit des lois
  • Henry Millon de Montherlant (Paris 1895-Paris 1972)
    Académie française, 1960
    Une règle d'or : faire peu de choses.
    Carnets, Gallimard
  • Pablo Ruiz Picasso (Málaga 1881-Mougins 1973)
    Si l'on sait exactement ce qu'on va faire, à quoi bon le faire ?
    Conversations avec Christian Zervos, 1935 in Cahiers d'art
  • Nicolas Poussin (Villers, près des Andelys, 1594-Rome 1665)
    Ce qui vaut la peine d'être fait vaut la peine d'être bien fait.
    Correspondance
  • Pierre Reverdy (Narbonne 1889-Solesmes 1960)
    J'ai tellement besoin de temps pour ne rien faire, qu'il ne m'en reste plus assez pour travailler.
    Le Livre de mon bord, Mercure de France
  • Antoine Rivaroli, dit le Comte de Rivarol (Bagnols-sur-Cèze 1753-Berlin 1801)
    C'est […] un terrible avantage que de n'avoir rien fait, mais il ne faut pas en abuser.
    Pensées, traits et bons mots
  • Jules Romains pseudonyme littéraire devenu ensuite le nom légal de Louis Farigoule (Saint-Julien-Chapteuil, Haute-Loire, 1885-Paris 1972)
    Académie française, 1946
    […] Pour juger de ce que les hommes ont vraiment envie de faire, il est toujours imprudent de s'en rapporter à ce qu'ils font.
    Le Dieu des corps, Gallimard
  • Jean-Paul Sartre (Paris 1905-Paris 1980)
    L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous.
    Saint Genet, comédien et martyr, Gallimard
  • Jean-Paul Sartre (Paris 1905-Paris 1980)
    Un homme est toujours au-delà de ce qu'il fait.
    Situations III, Gallimard
  • Paul Valéry (Sète 1871-Paris 1945)
    Il faut toujours s'excuser de bien faire - rien ne blesse plus.
    Moralités, Gallimard
  • Lucain en latin Marcus Annaeus Lucanus (Cordoue 39 après J.-C.-Rome 65)
    Pensant qu'il n'y avait rien de fait, tant qu'il restait quelque chose à faire.
    Pharsale, II, 657
    Nil actum credens, dum quid superesset agendum.

    Commentaire
    Il s'agit de César.

  • Plaute en latin Maccius (ou Maccus) Plautus (Sarsina, Ombrie, vers 254-Rome 184 avant J.-C.)
    Si tu fais quelque chose, fais-le.
    Le Soldat fanfaron, 215
    Age si quid agis.

    Commentaire
    Le thème est plus connu sous la forme simplifiée « Age quod agis. » : « Fais ce que tu fais. »

  • Sénèque en latin Lucius Annaeus Seneca, dit Sénèque le Philosophe (Cordoue vers 4 avant J.-C.-65 après J.-C.)
    La plus grande partie de la vie passe à mal faire, une grande partie à ne rien faire, toute la vie à faire autre chose que ce que l'on devrait.
    Lettres à Lucilius, I
    Maxima pars vitae elabitur male agentibus, magna nihil agentibus, tota vita aliud agentibus.
  • Edmund Burke (Dublin vers 1729-Beaconsfield 1797)
    Ce que je peux faire, ce n'est pas ce que me dit un homme de loi ; mais ce que l'humanité, la raison et la justice me disent que je devrais faire.
    It is not what a lawyer tells me I may do ; but what humanity, reason, and justice tell me I ought to do.
    Resolutions for Conciliation with America, 1775
  • Philip Stanhope 4e comte de Chesterfield (Londres 1694-Londres 1773)
    Tout ce qui vaut la peine d'être fait vaut la peine d'être bien fait.
    Whatever is worth doing at all is worth doing well.
    Letters, 10 mars 1746
  • Gilbert Keith Chesterton (Londres 1874-Beaconsfield, Buckinghamshire, 1936)
    Si une chose vaut d'être faite, elle vaut d'être mal faite.
    If a thing is worth doing, it is worth doing badly.
    What's Wrong with the World
  • Friedrich Nietzsche (Röcken, près de Lützen, 1844-Weimar 1900)
    Ce que nous faisons n'est jamais compris, et n'est toujours accueilli que par les louanges ou la critique.
    Le Gai Savoir
    Was wir tun, wird nie verstanden, sondern immer nur gelobt und getadelt.
    Die fröhliche Wissenschaft
  • Gertrude Stein (Allegheny, Pennsylvanie, 1874-Neuilly-sur-Seine 1946)
    En général, les gens sont plus intéressants quand ils ne font rien que quand ils font quelque chose.
    Generally speaking anybody is more interesting doing nothing than doing anything.
    Four Saints in Three Acts

Mots proches

Un seul de ces noms double la consonne « r ». Lequel ?