eau

nom féminin

(latin aqua)

Définitions de eau


  • Corps liquide à la température et à la pression ordinaires, incolore, inodore, insipide, dont les molécules sont composées d'un atome d'oxygène et de deux atomes d'hydrogène.
  • Ce corps liquide, contenant en solution ou en suspension toutes sortes d'autres corps (sels, gaz, micro-organismes, etc.), très répandu à la surface terrestre (eau de pluie, eau de mer, eau du robinet, etc.).
  • La mer, les rivières, les lacs, etc. : Aller au bord de l'eau.
  • Liquide organique ; sérosité : La cloque était pleine d'eau.
  • Bouillon de cuisson : Eau de riz.
  • Pluie : Il est tombé des trombes d'eau.
  • Suc de certains fruits.
  • Nom donné à divers liquides alcooliques ou obtenus par distillation, par infusion, etc. : De l'eau de Cologne.
  • Transparence d'une pierre ; éclat d'une perle lié à son velouté et à son orient.
  • Littéraire. Transparence, limpidité de quelque chose : L'eau claire et profonde de ses yeux.
  • Chimie

    Nom de certaines solutions aqueuses (eau de brome, eau boriquée, eau de chlore, etc.) et de certains liquides (eau de Javel, eau régale, etc.).

Expressions avec eau



  • À grande eau,

    en laissant l'eau couler abondamment : Rincer à grande eau.
  • Familier et péjoratif. De la même eau,

    du même genre, de même nature.
  • Péjoratif. De la plus belle eau,

    se dit de quelqu'un qui est un spécimen remarquable en son genre : C'est un escroc de la plus belle eau.
  • Eau surchauffée,

    eau portée à une température supérieure à 100 °C grâce à un maintien sous pression.
  • Littéraire. Être (comme) l'eau et le feu,

    avoir des caractères totalement opposés.
  • Être en eau,

    être couvert de sueur, en nage.
  • Faire venir, mettre, etc., l'eau à la bouche,

    allécher.
  • Hors d'eau,

    se dit d'une construction qui est protégée de la pluie.
  • Il passera de l'eau sous les ponts (avant que),

    il s'écoulera beaucoup de temps, ce n'est pas près d'arriver.
  • Familier. Il y a de l'eau dans le gaz,

    les relations sont tendues, les choses vont mal tourner.
  • Mettre de l'eau dans son vin,

    tempérer ses exigences, atténuer sa rigueur.
  • Par (l')eau,

    se dit d'un transport par navigation maritime ou fluviale.
  • Familier. Porter de l'eau à la rivière (à la mer),

    faire une chose inutile.
  • Se jeter à l'eau,

    se lancer hardiment dans une entreprise, vaincre ses hésitations.
  • Sous eau,

    en Belgique, submergé.
  • Familier. Tomber à l'eau, être à l'eau,

    ne pas aboutir : Tous ces beaux projets sont tombés à l'eau.
  • Chimie

    Eau de Dalibour,

    solution utilisée pour ses propriétés antiseptiques sur la peau.

    Eau déminéralisée,

    eau dont les matières minérales dissoutes ont été éliminées.

    Eau distillée,

    eau purifiée préparée par vaporisation d'une eau potable puis condensation de sa vapeur ; eau chargée par distillation des principes volatils de certaines plantes.

    Eau lourde,

    composé chimique de formule D2O, formé d'oxygène et de deutérium et analogue à l'eau.

    Eau minérale,

    eau de source que sa composition en éléments minéraux, stable et garantie, et son absence de bactéries rendent propre à la consommation comme boisson et à une utilisation thérapeutique.

    Eau oxygénée,

    solution aqueuse de peroxyde d'hydrogène H2O2, employée comme antiseptique, décolorant ou produit de blanchiment.

    Eau pour préparation injectable,

    eau obtenue par distillation d'eau potable, purifiée ou déjà distillée (bidistillation).
  • Climatologie

    Cycle de l'eau,

    cycle général de l'eau sur Terre, comportant l'évaporation, les précipitations et l'écoulement, accessoirement la sublimation. (→ climatologie.)
  • Géologie

    Eau de carrières,

    eau que l'on trouve dans les pores des roches.
  • Histoire

    Marchand de l'eau,

    marchand qui faisait par eau le commerce de Paris. (Les marchands de l'eau formaient une corporation, la Hanse parisienne des marchands de l'eau, créée à la fin du xie s.)

    Porteur d'eau,

    homme qui faisait profession de vendre de l'eau et de la porter à domicile.

    Question par (ou de) l'eau,

    mode de torture appliqué en France, jusqu'en 1788, aux prisonniers pour obtenir un aveu ou une dénonciation et qui consistait à leur faire ingurgiter de force une grande quantité d'eau.

    Supplice par l'eau bouillante,

    peine appliquée aux faux-monnayeurs, jusque vers la fin du xvie s., en Europe, et qui consistait à les noyer dans l'eau bouillante.
  • Hydrologie

    Eau de fond,

    eau de mer, froide et dense, formée en surface dans les régions-sources proches des pôles et plongeant jusqu'aux profondeurs abyssales.

    Eau de mer,

    composante fondamentale de l'hydrosphère (97,5 %) occupant les bassins océaniques et les mers de l'océan mondial.

    Eau intermédiaire,

    eau de mer produite par mélange le long d'un front océanique, en particulier les convergences polaires, et circulant entre 1 000 et 2 000 m de profondeur.

    Eau morte,

    onde interne produite à la limite de deux couches d'eau de densité différente, freinant l'allure des petites embarcations.

    Eau océanique,

    eau de mer dans laquelle les influences continentales ne sont plus discernables. (Sa salinité se situe entre 30 et 40 ‰.)

    Eau profonde,

    eau de mer dérivant et circulant à des profondeurs comprises entre 2 000 et 4 000 m.

    Eau rouge,

    eau de mer dont la couleur rougeâtre est généralement attribuée au développement rapide de certaines espèces planctoniques (péridiniens, bactéries).
  • Liturgie

    Eau bénite,

    eau naturelle que le prêtre bénit pour asperger les fidèles et pour procéder à toutes les bénédictions et exorcismes. (À l'entrée de chaque église est disposé un bénitier ; les fidèles, en entrant, y trempent les doigts pour faire ensuite le signe de la croix, en geste de purification et de foi.)
  • Marine

    Faire eau,

    en parlant d'un navire, se remplir d'eau par des ouvertures accidentelles.

    Voie d'eau,

    ouverture accidentelle qui donne accès à l'eau dans un navire.
  • Médecine

    Syndrome d'intoxication par l'eau,

    accumulation d'eau en quantité trop importante dans l'organisme.
  • Parfumerie

    Eau de toilette,

    préparation alcoolique dont le degré de concentration en substances odorantes est intermédiaire entre celui de l'extrait et celui de l'eau de Cologne dérivés du même parfum.
  • Pétrole

    Eau de gisement,

    eau généralement salée, associée à un gisement d'hydrocarbures.
  • Thermique

    Tube d'eau,

    tube d'une chaudière dans lequel circule l'eau ou le mélange d'eau et de vapeur.

Homonymes de eau


  • au article
  • aulx nom masculin pluriel
  • aux article
  • haut adjectif
  • haut adverbe
  • haut nom masculin
  • ho ! interjection
  • o nom masculin invariable
  • ô ! interjection
  • oh ! interjection
  • os nom masculin pluriel

Difficultés de eau


  • ORTHOGRAPHE

    Sans trait d'union : eaux mères ; eau de Cologne ; eau de Javel.

    Avec un trait d'union : eaux-vannes ; morte-eau, vive-eau (mais eau morte, eau vive) ; eau-de-vie (plur. : eaux-de-vie) ; eau-forte (plur. : eaux-fortes) ; à vau-l'eau → vau.

    Toujours au pluriel : les Eaux et Forêts (= administration centrale, avec des majuscules) ; une ville d'eaux ; des eaux-vannes.

    Avec le complément au singulier : eau de rose, de fleur d'oranger (mais essence de roses).


Citations avec eau


  • Charles Baudelaire (Paris 1821-Paris 1867)
    Un homme qui ne boit que de l'eau a un secret à cacher à ses semblables.
    Du vin et du haschisch
  • René Char (L'Isle-sur-la-Sorgue, Vaucluse, 1907-Paris 1988)
    L'eau est lourde à un jour de la source.
    Seuls demeurent, Gallimard
  • Paul Claudel (Villeneuve-sur-Fère, Aisne, 1868-Paris 1955)
    L'eau ainsi est le regard de la terre, son appareil à regarder le temps.
    L'Oiseau noir dans le soleil levant, Gallimard
  • Marc Antoine Désaugiers (Fréjus 1772-Paris 1827)
    Le ciel fit l'eau pour Jean qui pleure,
    Et fit le vin pour Jean qui rit.

    Chansons
  • Gustave Flaubert (Rouen 1821-Croisset, près de Rouen, 1880)
    Académie française, 1880
    Il faut être assez fort pour se griser avec un verre d'eau et résister à une bouteille de rhum.
    Carnets
  • Victor Hugo (Besançon 1802-Paris 1885)
    Dieu n'avait fait que l'eau, mais l'homme a fait le vin.
    Les Contemplations, la Fête chez Thérèse, I, 22
  • Alfred Jarry (Laval 1873-Paris 1907)
    Les antialcooliques sont des malades en proie à ce poison, l'eau, si dissolvant et corrosif qu'on l'a choisi entre autres substances pour les ablutions et lessives, et qu'une goutte versée dans un liquide pur, l'absinthe, par exemple, le trouble.
    Spéculations, Fasquelle
  • Étienne de La Boétie (Sarlat 1530-Germignan, Médoc, 1563)
    Toujours l'eau va dans l'eau, et toujours est-ce
    Même ruisseau, et toujours eau diverse.

    Vers français
  • Jean Le Houx (Vire vers1551-Vire vers1616)
    L'eau montre à son effet qu'à boire elle n'est bonne :
    Elle rend l'homme étique, et pâle, et morfondu ;
    Mais toi, tu rends gaillarde et saine la personne ;
    L'argent qu'on met pour toi n'est point argent perdu.

    Commentaire
    Le poète s'adresse au vin.

  • Henri Michaux (Namur 1899-Paris 1984)
    Si un contemplatif se jette à l'eau, il n'essaiera pas de nager, il essaiera d'abord de comprendre l'eau. Et il se noiera.
    Plume, le Portrait de A. , Gallimard
  • Elsa Triolet (Moscou 1896-Saint-Arnoult-en-Yvelines 1970)
    L'homme ne peut rien contre la loi de la pesanteur, mais il sait utiliser la chute d'eau.
    Le Cheval roux ou les Intentions humaines, Les Éditeurs français réunis
  • Paul Valéry (Sète 1871-Paris 1945)
    Fontaine, ma fontaine, eau froidement présente,
    Douce aux purs animaux, aux humains complaisante […].

    Charmes, Fragments du Narcisse , Gallimard
  • Bion, de Phlossa (IIe s.)
    Une goutte d'eau assidue, à force de tomber, creuse dans le roc même une crevasse.
    Bucoliques, Fragments I (traduction Legrand)
  • Épictète (Hiérapolis, Phrygie, vers 50-Nicopolis, Épire, vers 130 après J.-C.)
    Et, si tu bois de l'eau, ne dis pas à tout propos que tu bois de l'eau.
    Manuel, XLVII (traduction J. Pépin)
  • Platon (Athènes vers 427-Athènes vers 348 ou 347 avant J.-C.)
    Écrire sur l'eau.
    Phèdre, 276c (traduction S. Weil)
  • Bible
    Les eaux dérobées sont douces
    et savoureux le pain du mystère.

    Ancien Testament, Livre des Proverbes IX, 17

    Commentaire
    Citation empruntée à la Bible de Jérusalem.

  • Edme Patrice Maurice, comte de Mac-Mahon duc de Magenta (Sully, Saône-et-Loire, 1808-château de La Forêt, Loiret, 1893)
    Que d'eau, que d'eau !

    Commentaire
    Mac-Mahon aurait eu ce mot devant le spectacle de graves inondations à Toulouse en 1875. Dans une intention satirique, on lui aurait prêté cette exclamation naïve alors qu'il contemplait la mer.

  • Laozi ou Lao-tseu (VIe-Ve s. avant J.-C.)
    L'eau peut agir sans poisson,
    Mais le poisson ne peut agir sans eau.

    Tao-tö-king, XXXIV
  • Laozi ou Lao-tseu (VIe-Ve s. avant J.-C.)
    Le faible vainc le fort, le souple vainc le dur,
    Voie et vertu de l'eau.

    Tao-tö-king, LXXVIII
  • Octavio Paz (Mexico 1914-Mexico 1998)
    L'eau parle sans cesse et jamais ne se répète.
    El agua habla sin cesar y nunca se repite.
    Libertad bajo palabra, I, Condición de nube
  • William Shakespeare (Stratford on Avon, Warwickshire, 1564-Stratford on Avon, Warwickshire, 1616)
    L'eau coule paisible là où le courant est profond.
    Smooth runs the water where the brook is deep.
    Henry VI, deuxième partie, III, 1, Suffolk

Mots proches