attacher

verbe transitif CONJUGAISON

(ancien français estachier, ficher, du francique *stakka, pieu)

Définitions de attacher


  • Fixer quelqu'un, quelque chose, un animal à quelque chose, les maintenir, les immobiliser ou limiter leur liberté de mouvement au moyen d'un lien ; en parlant du lien, les maintenir dans cet état : Attacher un chèque à une lettre avec une agrafe. La corde qui attachait le chien s'est rompue.
  • Réunir, entourer par un lien un ensemble de choses, un paquet, etc. : Attacher ses cheveux avec un ruban.
  • Nouer, réunir les deux bouts d'un lien : Attacher ses lacets de chaussures.
  • Fermer un vêtement, le boutonner, l'agrafer, etc. : Attacher sa ceinture.
  • Établir un lien d'amitié, de sympathie, d'habitude, une relation durable entre quelqu'un et quelque chose ou quelqu'un d'autre : De tendres souvenirs l'attachent à son pays natal.
  • Lier quelqu'un par un engagement, un contrat : Attacher quelqu'un à son service.
  • Donner, attribuer (dans des expressions) : Attacher son nom à une découverte. Attacher de l'importance à des détails. Attacher une signification à un geste.

Expressions avec attacher



  • Attacher son regard, sa pensée sur quelqu'un, quelque chose,

    les regarder ou y penser fortement.

Synonymes et contraires de attacher


Fixer quelqu'un, quelque chose, un animal à quelque chose,...

Synonymes :

Contraires :

Réunir, entourer par un lien un ensemble de choses, un paquet,...

Contraires :

Nouer, réunir les deux bouts d'un lien.

Synonymes :

Contraires :

Établir un lien d'amitié, de sympathie, d'habitude, une relation...

Contraires :

Lier quelqu'un par un engagement, un contrat.

Synonymes :

Donner, attribuer (dans des expressions).

Synonymes :

Attacher son regard, sa pensée sur quelqu'un, quelque chose

Synonymes :


Citations avec attacher


  • Jean de La Fontaine (Château-Thierry 1621-Paris 1695)
    - Attaché ? dit le loup ; vous ne courez donc pas
    Où vous voulez ?

    Fables, le Loup et le Chien

Mots proches

Parmi les mots suivants, quel est celui dont le « h » n'est pas aspiré ?