équivalent

nom masculin

Définitions de équivalent


  • Ce qui équivaut à quelque chose d'autre en quantité ou en qualité : Recevoir en nature l'équivalent de six mois de fermage.
  • Terme ou locution qui, sans être rigoureusement identiques à d'autres, peuvent leur être substitués.
  • Pathologie

    Manifestation pathologique considérée comme ayant la même signification que certaines affections paroxystiques et survenant parfois dans l'intervalle de celles-ci. (On parle ainsi d'équivalents cardiaques [par rapport à la crise d'angor], respiratoires [par rapport à la crise d'asthme], etc.)

Expressions avec équivalent



  • Chimie

    Équivalent électrochimique ou équivalent-gramme,

    quotient de la masse atomique d'un élément par son électrovalence.
  • Thermodynamique

    Équivalent mécanique de la calorie,

    valeur en joules d'une calorie.

Difficultés de équivalent


  • ORTHOGRAPHE

    Équivalant, part. présent, s'écrit avec un a.
    Équivalent, e, adj., et équivalent, n.m., s'écrivent avec un e.

  • ACCORD

    Équivalant, part. présent, est invariable : des gains équivalant à un mois de salaire.

    Équivalent, adj., s'accorde : il a gagné des sommes équivalentes.

  • CONSTRUCTION

    Équivalant à. Le participe présent équivalant se construit avec la préposition à : cette décision équivalant à un refus, j'ai préféré me retirer de l'affaire.

    Équivalent à. L'adjectif équivalent se construit avec la préposition à : votre salaire est équivalent à celui de vos collègues ; cette décision est équivalente à un refus.

    L'équivalent de. Le substantif équivalent se construit avec la préposition de : votre salaire est l'équivalent de celui de vos collègues.

Mots proches

Un seul de ces noms double la consonne « r ». Lequel ?