économie

nom féminin

(latin oeconomia, du grec oikonomia, organisation)

Définitions de économie


  • Ensemble des activités d'une collectivité humaine relatives à la production, à la distribution et à la consommation des richesses.
  • Gestion où on réduit ses dépenses, où on évite des dépenses superflues : Par économie, il faisait le trajet à pied.
  • Ce qu'on épargne, qu'on évite de dépenser : Par ce procédé, on réalise une sérieuse économie de temps.
  • Régulation, organisation visant à une diminution des dépenses, à une adaptation parfaite au but visé : Ce film a été réalisé avec une grande économie de moyens.
  • Organisation des parties d'un ensemble, d'un système ; structure : Ce trop long chapitre nuit à l'économie de l'ouvrage.
  • Physiologie

    Ensemble des parties constituant l'organisme des êtres vivants.

Expressions avec économie



  • Familier. Économie de bouts de chandelles,

    épargne s'appliquant à des choses de valeur presque nulle.
  • Économie d'énergie,

    gain sur la consommation d'énergie d'installations industrielles ou domestiques.
  • Faire l'économie de quelque chose,

    se dispenser d'y recourir, l'éviter.
  • Économie

    Économie circulaire,

    système économique fondé sur la frugalité, la limitation de la consommation, le recyclage des matériaux ou des services. (Il substitue au modèle linéaire [produire, consommer, jeter] un modèle en boucle fermée.)

    Économie collaborative ou de partage,

    système économique alternatif, fondé sur le partage de biens ou de services entre les individus par le biais de plateformes d'échange sur Internet. (Elle privilégie l'usage plutôt que la possession et revêt des formes aussi diverses que le financement participatif, la colocation, le covoiturage ou l'autopartage.)

    Économie de l'environnement,

    branche de la science économique qui évalue les coûts de la dégradation de l'environnement et préconise des politiques environnementales efficaces.

    Économie de marché,

    système d'organisation économique dans lequel les mécanismes naturels tendent à assurer seuls, à l'exclusion de toute intervention des monopoles ou de l'État, l'équilibre de l'offre et de la demande.

    Économie d'entreprise,

    branche de la science économique plus particulièrement consacrée à la firme.

    Économie financière,

    étude des phénomènes ayant trait aux finances publiques, non sous leurs aspects juridiques, mais dans leurs conséquences économiques et sociales.

    Économie libérale,

    système économique qui repose sur les mécanismes de marché, sur le principe du libre jeu de l'offre et de la demande et qui limite l'intervention de l'État (par opposition à économie planifiée ou dirigée).

    Économie mixte,

    système réalisant, au sein de certaines entreprises, une collaboration des capitaux publics et des capitaux privés ; coexistence d'un secteur public et d'un secteur privé en économie.

    Économie parallèle ou seconde économie,

    phénomène caractéristique des économies de certains pays, révélant la recherche de gains privés obtenus en marge du courant économique officiel.

    Économie politique,

    science de la production, de la répartition et de la consommation des richesses.

    Économie réelle,

    partie du système économique portant sur la production et la consommation des biens et des services (par opposition à l'économie monétaire ou financière [monnaie, crédit, Bourse des valeurs]).

    Économie rurale,

    branche des sciences économiques qui étudie la production, les échanges et la transformation des produits agricoles et alimentaires dans la société.

    Économie sociale,

    branche de l'économie qui recouvre toutes les activités ne dépendant ni du secteur public ni de l'entreprise capitaliste (associations, mouvement coopératif, mutualité, etc.).

    Économie solidaire,

    ensemble d'activités et de services de proximité offrant un travail salarié à des personnes en situation précaire et une occupation bénévole à celles disposant de temps libre, afin de réduire l'exclusion et de contribuer à la cohésion sociale.

    Économie souterraine ou informelle,

    ensemble des activités productrices de biens ou de services engendrant des revenus non déclarés, légaux ou illégaux.

    Nouvelle économie,

    économie liée au développement des firmes utilisant les nouvelles technologies de l'information et de la communication, en particulier Internet. (Elle a pris naissance aux États-Unis à l'approche du xxie s., avant de gagner la plupart des pays développés.)
  • Équipements ménagers

    Économie domestique ou privée,

    organisation des tâches relatives à la tenue d'une maison et à la vie d'un ménage.
  • Militaire

    Économie des forces,

    principe de la stratégie, d'après lequel les moyens doivent être répartis en fonction de l'importance des objectifs d'une guerre.

Citations avec économie


  • Henri Frédéric Amiel (Genève 1821-Genève 1881)
    La plus légère économie de mauvaise humeur a son prix.
    Journal intime, 13 septembre 1866
  • Marcel Mauss (Épinal 1872-Paris 1950)
    L'erreur de Karl Marx est d'avoir cru que l'économie conditionnait la technique alors que c'est l'inverse.
    Manuel d'ethnographie, Payot
  • Edgar Quinet (Bourg-en-Bresse 1803-Paris 1875)
    Toute pensée qui se bornera aux combinaisons de l'économie politique sera infailliblement trompée dans les grandes affaires humaines.
    La Révolution, I, 8
  • William Shakespeare (Stratford on Avon, Warwickshire, 1564-Stratford on Avon, Warwickshire, 1616)
    Économie, économie, Horatio !
    Thrift, thrift, Horatio !
    Hamlet, I, 2, Hamlet

Mots proches

Comment appelle-t-on un miroir qui permet de voir sans être vu ?