En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Édimbourg

en anglais Edinburgh, en écossais Duneideann

Édimbourg
Édimbourg

Ville de Grande-Bretagne, capitale de l'Écosse, sur la rive sud de l'estuaire du Forth ; superficie : 262,28 km2.

  • Population : 476 626 hab. (recensement de 2011)

Édimbourg doit son origine à la forteresse édifiée au viie s. par le roi Edwin au sommet du piton volcanique de Castle Rock. Longtemps tassée au pied du château et sur le cordon morainique qui s'allonge vers l'est jusqu'au palais royal de Holyrood, la ville s'est agrandie au xviiie s. avec la construction de la « nouvelle ville », un bel ensemble d'immeubles en pierre de taille de hauteur égale alignés le long de rues en damier. Sur les terrains gagnés par le drainage du Nor'Loch entre l'ancienne et la nouvelle ville, la municipalité a fait passer la voie ferrée, tracé la grande artère commerçante de Princes Street et aménagé un grand jardin public. L'avant-port de Leith sera annexé à la ville en 1920.

La ville sombre, bâtie en lave noire et en granite gris, l'« Athènes du Nord », inscrite au patrimoine mondial de l'humanité, est d'abord un centre administratif : l'autonomie, votée en 1997, a doté l'Écosse, en 1999, du premier parlement élu depuis 1707. C'est également un pôle culturel majeur avec plusieurs universités, dont la plus ancienne date de 1582, des centres de recherche (sciences de la vie notamment), des maisons d'édition, des musées, des festivals, en particulier le festival annuel de musique et d'art dramatique fondé en 1947, dont la population active est à plus de 30 % diplômée de l'enseignement supérieur. Sa puissance économique tient en premier lieu à ses institutions financières : banques (la Bank of Scotland remonte à 1695), sociétés d'investissement, compagnies d'assurance (Edimbourg est le second centre d'assurances britannique après Londres). Elle assure les fonctions de capitale dans les secteurs du commerce, de la presse, des médias, de la santé, des transports : son aéroport reçoit environ 9 millions de passagers par an et du tourisme, accueillant 3 400 000 touristes (au deux tiers britanniques) chaque année.

Le secteur industriel traditionnel concernait essentiellement l'édition et les industries alimentaires (biscuits, whisky). Il a été complété par l'électronique, mais essentiellement dans les environs de la ville, de même que les nouveaux centres de recherche.

HISTOIRE

Remontant sans doute au viie s., la ville devint capitale de l'Écosse en 1437, mais perdit son importance politique avec l'Acte d'union (1707).

BEAUX-ARTS

Château conservant quelques parties des xiie s. et xive s. Église Saint-Gilles, des xive-xve s. Église (xiiie s.) et palais (xviie s.) de Holyrood. Quartiers neufs de la fin du xviiie et du début du xixe s. Musées, dont la Galerie nationale d'Écosse (peintures des écoles européennes).