En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Tianjin ou T’ien-tsin

Tianjin
Tianjin

Ville de Chine, principal port de la Chine du Nord, à l'embouchure du Hai He, à 120 km de Pékin.

  • Population pour l'agglomération : 8 535 265 hab. (estimation pour 2010)

Comme la capitale, Pékin, et Shanghai, cette ville de Chine constitue une municipalité autonome et dépend directement du gouvernement central (Shijiazhuang étant devenue à sa place la capitale de la province du Hebei). La vieille cité chinoise s'est vu adjoindre en 1858 une ville moderne ouverte aux étrangers, divisée en 8 concessions nationales et est rapidement devenue un grand centre de commerce ainsi qu'un foyer industriel considérable. Comme le Hai He, sujet à des crues redoutables et à l'ensablement, ne s'y prêtait guère, les Japonais construisirent l'avant-port de Tanggu que les Chinois ont agrandi en 1952-1953. Tianjin a pu devenir alors le deuxième port chinois (après Shanghai). En 1984, il est devenu un des quatorze ports ouverts et bénéficie depuis lors d'investissements directs étrangers. L'agglomération est le troisième centre manufacturier chinois après Shanghai et Shenyang. Aux activités ancienneses (textiles, alimentaires, chimiques [grâce au sel marin]) se sont ajoutés un complexe sidérurgique alimentant lui-même des usines de tracteurs, de véhicules lourds, de moteurs Diesel, d'outillage et plus récemment la construction aéronautique (assemblage d'avions). Tour du Centre financier, haute de 336 mètres, construite en 2011.

HISTOIRE

Par les traités de Tianjin (26 et 27 juin 1858), Anglais, Français, Américains et Russes obtiennent l'ouverture de onze nouveaux ports chinois (Tianjin, Nankin, etc.), la liberté de navigation sur le Yangzi Jiang jusqu'à Hankou, des privilèges de juridiction, etc. Ces traités n'ayant pas été observés, les alliés occupent Tianjin le 23 août 1860. C'est à Tianjin également que sont signés (11 mai 1884 et 9 juin 1885) les traités par lesquels la Chine renonce, au profit de la France, à ses droits sur l'Annam et le Tonkin. Après la révolte des Boxeurs, la ville est administrée par une commission internationale (1900-1907). Les concessions étrangères sont supprimées de fait par les Japonais (1941), en droit en 1943 pour les États-Unis et la Grande-Bretagne, en 1946 pour la France et en 1947 pour l'Italie.