En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Nuremberg

en allemand Nürnberg

Ville d'Allemagne, en Bavière.

  • Population : 486 314 hab. (recensement de 2011)
  • Population pour l'agglomération (avec Erlangen et Fürth) : 1 200 000 hab. (estimation pour 2003)

GÉOGRAPHIE

Établie au Moyen Âge sur la route Venise-Brenner-Scandinavie, la ville s'est industrialisée à partir du xixe s. (métallurgie différenciée, électrotechnique, chimie, imprimerie, alimentation). C'est aussi un centre universitaire et culturel et l'une des capitales du protestantisme.

HISTOIRE

Mentionnée pour la première fois en 1050, la ville obtint de Frédéric II une lettre de franchise qui en fit une ville impériale (1219). Mais elle dut conquérir sa liberté sur les Hohenzollern, burgraves de Nuremberg depuis 1192, qui, devenus margraves de Brandebourg, ne lui cédèrent leur fief avec ses droits et ses revenus qu'en 1427. Dirigée par un patriciat puissant, Nuremberg atteignit son apogée au xve et au xvie s. et devint l'un des plus grands foyers culturels et artistiques de l'Europe. La ville, gagnée à la Réforme à partir de 1524, souffrit beaucoup de la guerre de Trente Ans. Elle retrouva un nouveau souffle économique à partir de 1835 grâce au premier chemin de fer allemand et elle devint une grande ville industrielle. Gardienne des joyaux de la couronne du Saint Empire de 1424 à 1796 (et à nouveau de 1938 à 1945), Nuremberg joua un rôle symbolique important dans l'histoire allemande. Hitler y organisa de 1933 à 1938 de gigantesques manifestations. En 1945-1946 s'y déroula le procès des criminels de guerre nazis.

BEAUX-ARTS

Le centre historique, entouré d'une enceinte des xive-xvie s., conserve une partie de son cachet ancien et de ses monuments, plus ou moins restaurés : château impérial, remontant aux xie-xiie s. ; églises médiévales Saint-Sébald (xiiie-xve s. ; châsse du saint par les Vischer), Saint-Laurent (xive-xve s. ; tabernacle d'A. Krafft, Salutation angélique de V. Stoss et autres œuvres d'art), Notre-Dame, etc. ; maison de Dürer (xve s.). Musée national germanique, fondé en 1852 et installé depuis 1857 dans une chartreuse du xive s. (vaste panorama de toutes les branches de la civilisation allemande ; tableaux de Lochner, Dürer, Cranach, Baldung Grien, Altdorfer, Elsheimer, Liss…).