En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Nijni Novgorod

de 1932 à 1990 Gorki

Nijni Novgorod
Nijni Novgorod

Ville de Russie, sur un promontoire au-dessus du confluent de la Volga et de l'Oka, chef-lieu de l'arrondissement fédéral Volga.

  • Population : 1 253 324 hab. (recensement de 2010)

GÉOGRAPHIE

Sa situation au confluent de l'Oka et de la Volga en fait le point de transbordement entre deux batelleries différentes (celle de l'Oka étant de dimensions plus modestes que celle de la Volga) et aussi entre transport terrestre et transport fluvial. En 1817 est instituée une foire annuelle qui devient vite célèbre : on y trouve aussi bien les produits de la Russie du Nord que ceux de la Russie centrale et même les produits de l'Orient (thé, soieries) venus par caravanes à travers l'Asie centrale. A la fin du xixe s., la ville compte 95 000 habitants. L'essor commence après la Révolution de 1917 grâce au développement de l'industrie. De 181 000 habitants en 1926, la ville – qui prend le nom de Gorki en 1932, quatre ans avant la mort de l'écrivain – monte à 644 000 en 1939, 942 000 en 1959, 1 344 000 en 1979. L'agglomération est aujourd'hui la quatrième de Russie par sa population, après Moscou, Saint-Pétersbourg et Novossibirsk. Elle englobe les villes satellites de Dzerjinsk et de Pravdinsk.

Les industries de Nijni Novgorod sont très diverses. Principale branche de spécialisation (la moitié de la production industrielle), les constructions mécaniques sont orientées vers la fourniture de matériel de transport (constructions navale, aéronautique, automobile) et de machines-outils. Créée en 1932 sur le modèle des usines Ford, l'usine de construction automobile livre une part importante de la production russe de véhicules utilitaires et de tourisme. Le pétrole a pris une grande place depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale et la mise en valeur des gisements subouraliens.

Avec ses satellites industriels, Nijni Novgorod forme une aire métropolitaine étendue, animée par des relations de sous-traitance et des échanges de produits. Au profil d'activité diversifiée de Nijni Novgorod s'oppose la spécialisation étroite des villes satellites implantées le long de la Volga, en aval de la retenue de Gorodets (centrale hydroélectrique), ou sur le cours de l'Oka : cellulose et papier à Balakhna et Pravdinsk (dont le nom, dérivé de celui de la Pravda (« la Vérité », le plus connu des journaux moscovites) exprime bien le rôle qu'elle joue dans l'approvisionnement de la presse russe), équipement électrique à Bor, raffinage du pétrole à Kstovo, industrie du cuir à Bogorodsk, produits chimiques à Dzerjinsk, à l'ouest de la ville. Université.

Le versant droit de la Volga dessine une sorte de promontoire au-dessus du confluent de l'Oka. Les restes de la citadelle, du Kremlin, dominent les eaux du fleuve. Les faubourgs industriels sont en partie sur la rive gauche, fort plate.

En amont, la retenue de Gorodets (centrale hydroélectrique) contribue à tempérer les crues de la Volga.

Dominée par son kremlin à la muraille garnie de tours, la ville conserve de nombreuses cathédrales et églises (du xiiie au xixe s.).

HISTOIRE

Fondée en 1221, sous le nom de Novgorod Nijni, par le grand-prince de Vladimir, elle fut annexée par la Moscovie en 1392. La principale foire de Russie, celle de Makariev, y fut transférée en 1817.