En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Mailly-le-Château

Commune du département de l'Yonne (canton de Coulanges-sur-Yonne, arrondissement d'Auxerre), sur les bords de l'Yonne, à environ 30 km au sud d'Auxerre.

  • Population : 592 hab. (recensement de 2010)

Commune membre de la Communauté de communes entre Cure et Yonne.

L'origine de ce village fortifié semble remonter au viie siècle. Poste de commandement redoutable dominant une boucle de l'Yonne, le château de Mailly, dont il ne reste aujourd'hui qu'une tour (xive s.) et des vestiges des murailles, était tenu par les comtes d'Auxerre. Les remparts du bourg, érigés sur une corniche calcaire dominant la vallée, sont mieux conservés.

Église Saint-Adrien : elle fut édifiée au xiiie siècle, peu après l'affranchissement des habitants de la région. Sa façade offre une configuration inhabituelle : un grand massif bordé de deux puissants contreforts supporte un pignon triangulaire ; il est percé d'un élégant portail au tympan trilobé, flanqué de colonnettes. Au tiers supérieur des contreforts s'ouvre une galerie formée de quatre arcatures ogivales séparées par de fines colonnettes devant lesquelles se trouvent les statues de quelques personnages ; parmi ces derniers, entourée de serfs qui lui rendent hommage, on a voulu reconnaître Mahaut, comtesse d'Auxerre et fille de Pierre de Courtenay, qui accorda aux Auxerrois la charte d'affranchissement de 1223. Au nord, un arc-boutant soutient le massif de façade, flanqué au sud d'une simple tourelle. L'intérieur (xiiie siècle) est d'un style très simple ; il est éclairé par de hautes baies et rythmé par un triforium. Le mobilier religieux comporte des stalles du xviie siècle.

Pont du xve siècle sur l'Yonne : son arche principale porte une petite chapelle (chapelle du Bourg-d'En-Bas) dédiée à saint Nicolas, patron des mariniers. Le cimetière conserve également une chapelle de la fin du xiie siècle, ornée d'un clocheton et d'arcades trilobées.