En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Kavála ou Kavalla ou Cavalla

Kavála, Macédoine
Kavála, Macédoine

Port de Grèce, dans l'est de la Macédoine, au fond d'un golfe de la mer Égée, en face de l'île de Thássos, chef-lieu de nome.

  • Population : 60 802 hab. (recensement de 2001)

Port de pêche. Industries textiles, chimiques (engrais) et du tabac. C'est l'ancienne Neapolis, édifiée autour d'une forteresse byzantine (remparts). Sanctuaire de la déesse Parthénos, aqueduc médiéval, imaret (restaurant populaire religieux) musulman, Musée archéologique. Tourisme (site de Philippes).

HISTOIRE

Kavála occupe le site de l'ancienne Néapolis. Elle passe pour avoir été, à l'origine, une colonie de Thasos, d'Athènes ou d'Érétrie. Elle fit ensuite partie de la ligue délienne sous l'égide d'Athènes. À l'époque romaine, Néapolis est mentionnée lors de l'expédition du consul Manlius Vulso contre Antiochos (187 avant J.-C.). Lors de la bataille de Philippes, la flotte de Brutus stationnait à Néapolis. Saint Paul y débarqua, avec ses disciples Timothée et Silas, et l'évangéliste Luc, venu d'Alexandrie-Troas (Actes, XVI, 11 et 12). La ville prit ensuite le nom de Christopolis et devint évêché suffragant de Philippes. Au Moyen Âge, les Francs l'appelaient Christople. Selon certains historiens, son nom actuel rappellerait l'important relais de chevaux de poste qui y était établi. Jusqu'en 1912, la ville resta au pouvoir des Turcs à qui les Bulgares l'enlevèrent lors de la première guerre balkanique. Elle redevint grecque le 9 juin 1913, pendant la deuxième guerre balkanique. À la fin d'août 1916, après que les troupes grecques se furent retirées, elle fut de nouveau occupée par les Bulgares qui s'y rendirent tristement célèbres par leurs atrocités. Revenue à la Grèce en 1918, elle devait être occupée une fois encore par les Bulgares d'avril 1941 à octobre 1944.