En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Iskenderun

anciennement Alexandrette

Port du sud-est de la Turquie, sur le golfe d'Iskenderun.

Base navale. Sidérurgie et terminal pétrolier (oléoduc venant d'Iraq).

HISTOIRE

C'est l'Alexandria ad Issum de l'Antiquité.

• Peuplé majoritairement d'arabophones, le sandjak d'Alexandrette (correspondant à l'actuelle province turque de Hatay) appartenait historiquement et culturellement à la Syrie.

Faisant partie, avec Antioche, de la province d'Alep de l'Empire ottoman, le sandjak d'Alexandrette est enlevé en 1920 à la Turquie pour être rattaché à la Syrie, placée sous mandat français par la Société des Nations, cette dernière cherchant alors par tous les moyens à persuader la Turquie de se joindre aux Alliés contre Hitler, ou, tout au moins, de ne pas se rallier à l'Allemagne comme lors de la Première Guerre mondiale. Jouissant d'un statut autonome à partir de 1937, le sandjak d'Alexandrette est cédé par la France à la Turquie en 1939. Cette cession, convenue dans un protocole secret (Accord général des états-majors turc et français relatif au sandjak d'Alexandrette), signé dès 1938, ne fut jamais acceptée par la Syrie, qui n'a pas ratifié le traité franco-syrien de 1936, et qui revendique toujours le sandjak d'Alexandrette.