En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Hyderabad

Hyderabad
Hyderabad

Ville d'Inde, capitale du Télangana et de l'Andhra Pradesh.

  • Population pour l'agglomération : 7 749 334 hab. (recensement de 2011)

GÉOGRAPHIE

Hyderabad est, avec la cité voisine de Secunderabad, la sixième agglomération de l'Inde, après Bombay, Delhi, Calcutta, Bangalore et Madras. La ville est située sur le plateau du Deccan (à 17° 22′ de latitude N.), qui présente à cet endroit une topographie ondulée, aux environs de 500 m d'altitude. L'agglomération moderne s'est développée autour d'un lac artificiel, le Husain Sagar, dans un cadre de collines granitiques d'aspect sauvage, qui lui assure le site le plus grandiose de toutes les villes indiennes.

La fonction politique et administrative est la cause essentielle de la croissance de la population : 367 000 habitants en 1881, 448 000 en 1901, 1 million en 1951, 1 798 000 en 1971. L'ancienne cité, entourée d'une muraille de pierre flanquée de bastions, s'élève sur la rive droite de la Musi, affluent de la Krishna. Elle a la forme d'un parallélogramme de 10 km de périmètre et est restée le quartier populeux, qui a débordé sur la rive droite de la Musi dans le Chadarghat.

Ce centre ancien, qui est complètement bâti et inclut le noyau commercial de l'agglomération, englobe plusieurs monuments anciens, notamment : les célèbres Char Minar (Quatre Minarets), qui s'élèvent à 55 m et occupent une position centrale d'où partent quatre avenues ; le Purana Pul (Vieux Pont), qui relie la cité à la route de Golconde ; la mosquée Mecca, vaste édifice du xviie s. pouvant accueillir dix mille fidèles ; la Purani Haveli, ancienne résidence des nimzams construite au xviiie s. ; le palais Chaumahalla du nizam, luxueusement meublé, et diverses autres résidences. Dans la croissance de l'agglomération, des faubourgs se sont accolés à la vieille cité ; mais surtout une ville nouvelle, à peuplement moins dense, Secunderabad, s'est développée au nord sous l'influence britannique, comportant un centre ancien (1800-1874) avec ses quartiers indigènes et son General Bazar, un quartier récent près de la gare (1874-1940), enfin une zone extérieure. Il en résulte que l'agglomération est maintenant formée de deux cités jumelles, Hyderabad et Secunderabad, que relient des constructions récentes autour de Husain Sagar. À l'ouest se succèdent des quartiers dominés par des entreprises d'informatique, d'abord Hitec City, constitué d'immeubles futuristes de bureaux, puis le quartier récent de Gachibowli.

Ancienne capitale d'un État multilingue, Hyderabad est aussi multilingue. La majorité des habitants parle telugu. Mais l'influence exercée par une dynastie musulmane pendant plus de deux siècles explique que les musulmans soient particulièrement nombreux (près d'un tiers de la population) et que la langue ourdou, la plus importante après le telugu, continue à jouer le rôle de langue de relation.

Longtemps centre administratif et universitaire (Université Osmania), avec quelques industries (métallurgie, chimie, pharmacie), Hyderabad est aujourd'hui un des pôles des nouvelles technologies, notamment en informatique, biotechnologies (issues de la pharmacie), nanotechnologies. L'aéroport est situé à 40 km du centre.

La ville est située sous un climat tropical aride de nuance sèche. Elle reçoit en moyenne 754 mm de précipitation par an, principalement entre juin et octobre, et la température moyenne annuelle y est de 27 °C, avec un maximum de 34 °C en mai et un minimum de 22 °C en décembre.

HISTOIRE

Fondée en 1590 par le sultan de Golconde, siège d'un gouverneur moghol de 1687 à 1725, la ville devint la capitale d'une principauté indépendante en 1725 sous Nizam al-Mulk. Soumis aux Britanniques en 1798, l'État d'Hyderabad fut la plus puissante principauté musulmane de l'Inde, qui l'annexa en 1948.