En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Hambourg

en allemand Hamburg

Hambourg
Hambourg

Port d'Allemagne, constituant un Land.

  • Population : 1 706 696 hab. (recensement de 2011)
  • Nom des habitants : Hambourgeois

GÉOGRAPHIE

1. Le développement historique de la ville

La ville occupe un site de confluence de l'Alster et de l'estuaire de l'Elbe. L’établissement le plus ancien est situé sur une petite dénivellation sableuse au bord de l’Alster, où fut établi le premier port, bien abrité. Ce n’est que petit à petit que la ville gagna la vallée de l’Elbe. Afin de protéger ce site, Charlemagne fit construire une fortification, le Hammaburg. L’essor et les premiers aménagements portuaires ne datent que de la fin du xiie siècle, lorsque Henri le Lion eut détruit Bardowik, la voisine et rivale de Hambourg. Le site avait été choisi à cause du passage facile de l’Alster par toute une série de routes menant d’ouest en est et du nord au sud. Le port se développa lentement. Malgré ses liens profonds et anciens avec Lübeck, Hambourg garda toujours son individualité. La ville était plus intéressée au commerce continental avec son arrière-pays. Très tôt, les activités de transformation, ancêtres des activités industrielles actuelles, tinrent une place importante. La fabrication de la bière faisait la renommée de la ville dès le Moyen Âge. Pour une population de 7 000 habitants, on comptait au xixe siècle 500 brasseries. La mentalité hambourgeoise était aussi plus ouverte, moins déterminée par une activité prédominante, comme ce fut le cas à Lübeck. Cela explique, vraisemblablement, que l’histoire de Hambourg présente moins de heurts que celle d’autres villes. Le gigantesque incendie de 1842 détruisit une partie de la ville. C'est en 1860 que la municipalité accepte les plans de Dalmann, qui prévoit un port de marée, rejetant le port à écluses de l'ingénieur anglais Lindley. L'essor du commerce atlantique et l'instauration d'une ligne directe avec les États-Unis, la création de son port franc (1881) et le développement industriel de son arrière-pays lui rendirent sa prospérité. Le développement est rapide : 412 000 habitants en 1880, 1 226 000 en 1913. En 1919, la ville hérite de l'université impériale de Strasbourg. 1937 voit la création du Gross-Hamburg, avec le rattachement de nombreuses communes, dont les villes d'Altona, de Harburg et de Wandsbek. Fortement endommagée par les bombardements de 1943 (2 600 avions alliés du 24 juillet au 3 août 1943) à 1945, la cité s'est néanmoins relevée rapidement de ses ruines. Une grande partie de l'arrière-pays est perdu, à la suite de la création de la République démocratique allemande. L'amenuisement de la fonction de transit a poussé à l'industrialisation du port, déjà amorcée après 1933. Le tirant d'eau de l'Elbe a été porté à 18 m. L'unification de l'Allemagne, en 1990, a permis à Hambourg de retrouver un vaste arrière-pays.

2. La ville actuelle

2.1. Le port

Le port est l'élément principal de la ville, le principal débouché maritime de l'Allemagne et demeure le troisième port européen, avec des importations d'hydrocarbures, minerais, céréales et des exportation de produits finis. Sur un trafic de 132 Mt (en 2011), les deux-tiers sont constitués par les conteneurs, dont le volume réceptionné a triplé entre 1996 et 2006. Les bassins des ports sont aussi étendus que la ville de Leipzig. La zone portuaire couvre 63 km2. Le port n'est pas construit au bord de la mer mais à l'intérieur des terres, sur les deux rives de l'Elbe. Les rives du fleuve, jusqu'à la mer du Nord, sont aménagées sur 270 kilomètres, dont 65 kilomètres de quais proprement dits. Les deux rives communiquent par des ponts, des bacs, mais aussi par un tunnel sous l'Elbe, percé en 1911.

2.2. Une ville industrielle

Hambourg est la troisième ville industrielle de l'Allemagne. Les principales industries sont la construction navale, l'industrie aéronautique, la fonderie de métaux, la construction de machines, le raffinage du pétrole et la chimie (plastiques), l'agroalimentaire (huileries, brasseries). Toutefois, le secteur tertiaire est encore plus important : commerce national et international, avec notamment la branche banques-assurances, édition, quotidiens, chaînes de télévision. Le premier tunnel sous l'Elbe a été achevé en 1911. Un second, lié à l'autoroute Scandinavie - Allemagne, a été inauguré en 1975. Le canal latéral à l'Elbe permet la liaison avec le Mittellandkanal. L'aéroport international accueille plusieurs millions de passagers.

2.3. Une des capitales culturelles de l'Allemagne

Enfin, Hambourg est une des capitales culturelles de l'Allemagne : musées, dont la Kunsthalle [beaux-arts] et théâtres, dont l'Opéra, lui donnent un éclat particulier ; il s'y ajoute l'université, les écoles supérieures, le parc zoologique d'Altona. Développée le long de l'Alster (Binnen et Aussen), agrandie en 1937, Hambourg possède des quartiers résidentiels, comme Altona, ou réservés, comme Sankt Pauli. Ses monuments (églises Sainte-Catherine, Saint-Jacques, Saint-Michel avec clocher à lanterne, Saint-Pierre, hôtel de ville), détruits au cours de la Seconde Guerre mondiale, ont été reconstruits ou restaurés. Hambourg est la ville la plus riche d'Allemagne et l'une des plus riches d'Europe.

3. Le climat de Hambourg

Le climat de Hambourg est tempéré, de tendance hyperocéanique de façade ouest, avec des précipitations moyennes (715 mm par an), bien réparties au long de l'année, et des températures qui oscillent entre 18 °C en juillet et 0 °C en janvier, pour une moyenne annuelle de 9 °C.

HISTOIRE

Née d'un petit fort bâti sur l'Alster par Charlemagne (vers 810), Hambourg devint un siège épiscopal (831) puis archiépiscopal (834). Dévastée par les Normands (845) et les Obodrites (983), la ville devint cependant un centre commercial important. En 1188, Adolphe III, comte de Holstein, fit bâtir une ville portuaire neuve qui obtint de Frédéric Barberousse une charte et des privilèges de navigation (1189). En 1216, les deux villes fusionnèrent. Hambourg participa à la Hanse pour s'imposer grâce à elle sur les marchés étrangers et supplanta Lübeck au xvie s. Elle adhéra à la Réforme en 1529. Elle possédait dès les xvie-xviie s. un réseau postal, un Code de commerce, une Bourse et une banque et elle établit une ligne de navigation directe avec l'Amérique. Elle ne cessa de se développer jusqu'à la Révolution et fut gravement atteinte par les guerres napoléoniennes. Elle obtint le statut de ville libre et souveraine dans la Confédération germanique (1815) et adhéra à l'Empire allemand en 1871. Hambourg fut déclaré port franc en 1881. La ville subit en juillet-août 1943 des bombardements qui firent 41 000 morts.