En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Casteil

Commune du département des Pyrénées-orientales (arrondissement et canton de Prades), dans le massif du Canigou.

  • Population : 122 hab. (recensement de 2010)

Musée de la montagne.

L'abbaye Saint-Martin-du-Canigou

Construite au début du xe s. par Guilfred, comte de Cerdagne, qui s'y retira en 1035 et fut enterré dans le tombeau qu'il avait creusé dans le rocher, l'abbaye se dresse au bord d'un précipice dans un cadre sauvage. Au début du xxe s., Mgr Carsalade du Pont, évêque d'Elne et de Perpignan, décida une restauration qui a modifié l'aspect initial de l'édifice. Le cloître, qui comportait deux étages, a ainsi été remplacé par une galerie inspirée de Serrabone. Les chapiteaux présentés, en marbre blanc, appartiennent à deux styles distincts : les uns, romans, sont illustrés par des motifs d'origine orientale (lions, dragons), alors que les autres, gothiques, témoignent d'un esprit anecdotique et satirique (scènes bibliques ou légendaires). Commencée en 1007, l'église fut consacrée en 1009 et de nouveau en 1026. À l'extérieur, l'abside et les absidioles sont ornées de lombardes comme le clocher carré qui domine l'édifice. L'édifice comporte deux étages fermés de trois nefs sans transept terminées chacune par une absidiole. Enterrés sur trois côtés, l'étage inférieur, habituellement appelé crypte, est dédié à Notre-Dame sous Terre ; il est voûté de berceaux sur doubleaux, sauf au milieu où la nef est rétrécie par deux forts piliers cruciformes. Dans son entier, tant par la maçonnerie que la grossière décoration méplate des chapiteaux, l'édifice est d'un archaïsme saisissant.

Sur le flanc nord de l'église, trois tombes creusées dans le rocher ; la plus grande, surmontée d'une inscription du xe s., fut creusée par le fondateur de l'abbaye.