En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Caracas

Caracas
Caracas

Capitale du Venezuela, chef-lieu du District fédéral.

  • Population pour l'agglomération : 3 241 580 hab. (estimation pour 2011)

La ville a été créée, en 1567, par Diego de Losada, dans une position centrale, à une vingtaine de kilomètres de la mer, dont la sépare un bourrelet montagneux culminant à plus de 1 700 m. Située dans un fossé de la Cordillère caraïbe, à 900 m d'altitude, elle bénéficie d'un climat plus frais que celui de la côte (moyenne annuelle 21,8 °C et 800 mm de précipitations). La dépression, qui portait des cultures de canne à sucre et de café, est drainée par le Guaire (affluent du Tuy) et ses relations avec l'intérieur sont relativement faciles. Caracas a connu un essor très rapide : 35 000 habitants en 1796, 100 000 vers 1900, 700 000 en 1950. Relais de la domination étrangère dans le pays, elle a profité, à partir de 1920, des retombées des bénéfices pétroliers dans les services, l'immobilier et l'urbanisme, l'industrie. Elle absorbe 40 % du revenu national, groupe le cinquième de la population et la moitié des industries légères du pays. De la cité coloniale il ne subsiste qu'un petit quartier, autour de la Plaza Bolívar (cathédrale, place San Jacinto, maison natale de Bolívar). La ville a d'abord grandi vers l'O. (autoroute vers La Guaira), puis, après 1950, vers l'E., absorbant les villages de Chacao, Petare (plus récemment Guarenas et Guatire), enfin vers les collines du S. Le paysage urbain, très moderne, hérissé de gratte-ciel, traversé d'autoroutes (un métro est en construction), oppose deux types d'habitat : les quartiers résidentiels aux villas ombragées des classes solvables et, à la périphérie, les ranchos, ou bidonvilles, où vit le quart de la population dans de déplorables conditions d'entassement, d'hygiène, d'insuffisance de services et de bas niveau de vie. On projette l'expansion de la ville dans la vallée du Tuy, où s'installent les usines, avec des villes satellites (Los Teques, Cúa, Charallave, Santa Teresa). Au-delà, l'influence de Caracas se fait sentir sur toute la région centrale, avec une concentration des industries autour du lac de Valencia (également bassin laitier et maraîcher) et sur le littoral (développement portuaire [La Guaira], aéroport de Maiquetía, tourisme balnéaire).

BEAUX-ARTS

La ville possède des musées et une belle cité universitaire construite de 1950 à 1958 par l'architecte Carlos Raúl Villanueva (œuvres d'art intégrées).