En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Bucarest

en roumain Bucureşti

Bucarest
Bucarest

Capitale de la Roumanie, sur la Dîmboviţa, sous-affluent du Danube.

  • Population : 1 677 985 hab. (recensement de 2011)

GÉOGRAPHIE

Excentrée (dans le sud de la Roumanie), la ville, née sur la rive gauche de la Dîmboviţa, dans la plaine de Munténie, devient seule capitale de la Roumanie en 1862. C'est alors un marché de type oriental, autour duquel vont se créer des quartiers résidentiels à l'occidentale et les premières usines. Pendant l'entre-deux-guerres, la ville prend un caractère imposant. Dans le centre sont construits de grands édifices publics ou commerciaux. De nouveaux quartiers, d'immeubles ou de villas, apparaissent. De beaux parcs avec des lacs sont aménagés. L'industrialisation et l'urbanisation de la périphérie s'intensifient. Bucarest a conservé son aspect de ville-jardin, en dépit de l'édification de plusieurs bâtiments importants dans les quartiers résidentiels. Dans la périphérie, la grande industrie se renforce, et les nouveaux quartiers prennent l'allure d'énormes cités-dortoirs, avec leurs immeubles de type H.L.M. (Drumul Taberei, Balta Albda, etc.). Cette expansion, Bucarest la doit à sa fonction politique mais surtout à l'industrie, dont elle est depuis la fin du xixe s. le principal centre du pays. Elle concentre le sixième de la production industrielle, avec une gamme très étendue. L'industrie mécanique et de transformation des métaux et la chimie devancent aujourd'hui l'alimentation et le textile. Centre également commercial, universitaire et religieux (orthodoxe et catholique), Bucarest est un nœud routier et ferroviaire, possédant deux aéroports (aéroport national de Băneasa et aéroport international d'Otopeni).

HISTOIRE

Mentionnée pour la première fois en 1459, la ville fut jusqu'au xviiie s. l'une des résidences des princes de Valachie. Elle joua à partir de 1715 le rôle de capitale de la Valachie puis devint en 1862 la capitale des Principautés unies de Moldavie et de Valachie. Elle fut occupée par les Allemands en décembre 1916, puis de nouveau de 1940 à 1944. Du 23 au 27 août, l'insurrection roumaine libéra la capitale, malgré le bombardement de la Luftwaffe. Le 31, l'Armée rouge entra dans Bucarest.

BEAUX-ARTS

Le noyau historique est riche en églises anciennes, dont celle du palais Vieux (Curtea Veche) et celle de l'ancien couvent Mihai Vodă, du xvie s. Aux alentours, monastères et palais des xviie-xixe s. Importants musées, dont le musée national d'Art et le « musée du Village », parc ethnographique rassemblant plus de 200 constructions rurales authentiques. Mais le patrimoine historique et artistique de Bucarest a été sérieusement mis à mal, de 1977 à 1989, par la politique mégalomane de « grands travaux » du couple Ceauşescu (entraînant, notamment, la démolition systématique de nombreux monuments historiques, et en particulier d'églises).