En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques.
En savoir plus
Identifiez-vous ou Créez un compte

Brest (29200)

Chef-lieu d'arrondissement et principale ville du Finistère, sur la rive nord de la rade de Brest.

  • Population : 145 561 hab. (recensement de 2010)
  • Nom des habitants : Brestois
  • Population pour l'agglomération : 200 284 hab. (recensement de 2009)

GÉOGRAPHIE

Siège de région maritime, port militaire du Ponant, base de l'escadre de l'Atlantique depuis 1965 et centre de construction navale avec son arsenal, Brest est devenue depuis 1968 avec la base de l'île Longue (presqu'île de Crozon) le port d'attache des sous-marins nucléaires lance-missiles. Elle est aussi le siège de nombreuses écoles et installations de la Marine nationale, notamment du Service hydrographique et océanographique de la marine, depuis 1972. L'École navale, installée à Brest de 1830 à 1940, a été reconstruite en 1961 à Lanvéoc-Poulmic, au sud de la rade.

Le port est aussi l'objet d'un modeste trafic commercial principalement orienté vers l'agroalimentaire (importation de soja, exportation de volailles congelées). L'industrie est représentée par les constructions électriques et la réparation navale, active avec une grande forme de radoub accessible aux superpétroliers. La recherche est représentée par le Centre océanologique de Bretagne (lié à l'IFREMER). Centre de culture scientifique et technique consacré à la mer « Océanopolis ». Université. Musée des Beaux-Arts et Musée naval.

Brest est le centre d'une communauté urbaine qui regroupe 8 communes.

HISTOIRE

Port gallo-romain, Brest fait partie du duché de Bretagne (1240). La ville passe à l'Angleterre en 1342 et retourne à la Bretagne en 1397. Lorsque la Bretagne est annexée au royaume de France, Brest devient le port militaire de la marine du Ponant, sur l'initiative de Richelieu, dont l'œuvre est poursuivie par Colbert et Vauban. Brest est organisée comme puissant port de guerre, où sont armées, dès lors, la plupart des flottes engagées contre l'Angleterre aux xviie et xviiie s. Siège de l'École navale à partir de 1830, Brest est, au cours de la Première Guerre mondiale, la tête de ligne principale des convois américains. Occupé par les Allemands en 1940, le port, repaire de sous-marins, est totalement détruit par les bombardements aériens alliés. La ville n'est libérée par les Américains que le 18 septembre 1944. Les installations de la base navale sont reconstruites après 1945.