En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Asco

Commune de Haute-Corse, située au nord-ouest de Corte ;

  • Population : 125 hab. (recensement de 2010)
  • Nom des habitants : Ascolais

Certains pensent qu'elle est d'origine ligure, d'autres qu'elle aurait été fondée au xie s. par des proscrits de la région de Rome.

La vallée de l'Asco

La région de l'Asco, ou la Caccia, oppose deux types de reliefs : celui de la vallée de l'Asco, orienté sud-ouest/nord-est, dont les sommets dépassent les 2 000 m et celui de la zone de piémont, située au débouché de la vallée et constituée de collines massives qui s'abaissent vers l'est. Comme dans le Niolo, cette dualité a conditionné une économie de type alpin qui allie l'élevage transhumant dans la haute vallée de l'Asco à l'agriculture à Moltifao et Castifao (les terres cultivables sont dans la zone alluviale).

Une réserve de mouflons de 3 000 ha a été créée dans la haute vallée de l'Asco où prospère une espèce peu commune de genévriers « porte-encens ». Elle est intégrée au Parc naturel régional.

Les Ascais fabriquaient la poix à partir de résineux de la forêt de Carozzica. En 1895, Asco comptait 50 fourneaux à poix. Les Ascais se lancèrent également dans l'exploitation forestière qui occupait toute une cohorte de bûcherons, scieurs de long et muletiers.

La poix et le bois étaient vendus aux Génois qui l'utilisaient pour la fabrication et la maintenance de leur flotte.