En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Arras (62000)

Chef-lieu du département du Pas-de-Calais, à 172 km au N. de Paris, dans l'Artois, sur la Scarpe.

  • Population : 43 289 hab. (recensement de 2010)
  • Nom des habitants : Arrageois

GÉOGRAPHIE

Au confluent de la Scarpe et du Crinchon, Arras est un nœud routier, centre d'une agglomération aux fonctions administratives, religieuses (évêché), commerciales, industrielles (constructions mécaniques, matériel électrique, textile, agroalimentaire) et tertiaires (enseignement supérieur [Université d'Artois], assurances). La communauté urbaine regroupe 24 communes sur 171 km2 ; elle compte 15 zones d'activités, un parc d'expositions et un golf, mais l'aire urbaine la déborde largement.

La fréquentation touristique de la ville s'appuie sur un important patrimoine architectural, dont la citadelle pentagonale d'Arras, inscrite depuis 2008 sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco, au titre des fortifications de Vauban. Plusieurs sites historiques et des musées, dont le musée des Beaux-Arts et le centre de culture scientifique Cité Nature, complètent les ressources culturelles de l'agglomération.

HISTOIRE

Capitale des Atrébates, active à l'époque gallo-romaine, Arras fut détruite par les Barbares, relevée de ses ruines au vie s. par saint Vaast, son premier évêque. La fondation, au viiie s., de l'abbaye de Saint-Vaast détermina l'essor de la ville, qui, capitale du comté d'Artois et commune à charte (1180), devint une métropole de la draperie, de la tapisserie et de la banque ; les guerres du xve s., et notamment sa destruction par Louis XI en 1477, marquèrent son déclin. Arras devint définitivement française en 1659 (traité des Pyrénées).

BEAUX-ARTS

Grand-Place et Petite-Place restaurées ou reconstruites après 1918 (maisons de style Renaissance flamande du xviie s. ; beffroi des xve et xvie s., inscrit sur la liste des beffrois de Belgique et de France du patrimoine mondial de l'Unesco depuis 2005 ; hôtel de ville). Ancienne abbaye Saint-Vaast, rebâtie au xviiie s. (palais, aujourd'hui musée municipal, 1746-1783 ; abbatiale, entreprise en 1755 par Contant d'Ivry, devenue cathédrale en 1833). Centre majeur de la tapisserie de lisse aux xive et xve s.