En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Alésia

Vercingétorix se rend à César
Vercingétorix se rend à César

Ancienne ville de Gaule, cité mère des Mandubiens, située sur le mont Auxois, à Alise-Sainte-Reine (Côte-d'Or).

Les historiens grecs attribuent sa fondation à Héraclès et lui accordent une valeur sacrée. Son nom, en celtique, signifie probablement « le rocher ». Vercingétorix, ayant attaqué sans succès avec sa cavalerie l'armée de César dans la région de Dijon, décida de s'y retrancher (52 avant J.-C.). Encerclé par César, qui fit autour de la ville de grands travaux d'investissement (fossés, talus et palissades, pièges à hommes, distribués en circonvallation et contrevallation), il y subit un siège terrible que ne put faire lever l'armée de secours rassemblée dans toute la Gaule. Après un ultime et furieux combat au pied du mont Rhéa, tout proche, Vercingétorix se rendit.

La localisation du site a suscité des controverses, mais les fouilles entreprises sur ordre de Napoléon III en 1861-1865, qui révélèrent de savantes fortifications et livrèrent des ossements de combattants et de chevaux ainsi que des armes, des harnachements, des monnaies, ont attesté la présence, à Alise-Sainte-Reine, de l'oppidum où Vercingétorix s'était retranché. Sans compter les indices géographiques, toponymiques et épigraphiques, les fouilles récentes ont confirmé l'exactitude des travaux du xixe siècle. On a également mis au jour les vestiges d'une ville gallo-romaine qui s'est développée après la conquête.

Pour en savoir plus, voir l'article Gaule.