En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Victor Weisskopf

Physicien américain d'origine autrichienne (Vienne 1908-Cambridge, Massachusetts, 2002).

Au cours de sa longue carrière, il fut amené à travailler aux côtés des plus éminents physiciens du xxe s., tels Albert Einstein, Max Born, Niels Bohr, Erwin Schrödinger ou Wolfgang Pauli.

Après des études à Vienne, puis à Göttingen, il poursuivit ses recherches auprès de Schrödinger à l'université de Berlin. Ses travaux firent de lui l'un des pères de l'électrodynamique quantique, qui est aujourd'hui, avec celle de la relativité, la théorie la plus complètement vérifiée de la physique. En 1933, fuyant l'Allemagne nazie, il émigra à Copenhague, où il travailla avec Niels Bohr jusqu'en 1938, puis aux États-Unis où il acquit la nationalité américaine en 1943. L'année suivante, ses travaux dans le domaine de la mécanique quantique l'amenèrent à être appelé à collaborer au projet Manhattan (Manhattan Project) qui devait aboutir au développement de la bombe atomique, arme contre lequel il devait par la suite toute sa vie militer activement au sein de différentes organisations pacifistes. À la fin de la guerre, il fut nommé professeur au Massachusetts Institute of Technology (MIT), où il enseigna jusqu'en 1960. En 1961, placé à la tête du CERN (Centre européen de la recherche nucléaire), il fut un des spécialistes mondialement reconnus de la physique des hautes énergies. De retour aux États-Unis, il revint au MIT, où il dirigea le département de physique jusqu'en 1973.