En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Vô Nguyên Giap

Général vietnamien (An Xa, Viêt Nam du Nord, 1911-Hanoi 2013).

Après des études au collège de Huê, il se distingue bientôt par son activité révolutionnaire et devient membre du parti communiste. Emprisonné de 1930 à 1932, il fait ensuite des études de droit à Hanoi et réussit en 1939 à gagner la Chine après l'interdiction du parti communiste en Indochine. Revenu au Tonkin en décembre 1944, il organise des groupes de partisans contre l'administration française.

Ministre de l'Intérieur, puis de la Guerre dans le gouvernement Hô Chi Minh en 1945, Vô Nguyên Giap est l'artisan principal des accords passés avec la France en mars 1946. Président du Comité de défense du Viêt-minh pendant le voyage en France d'Hô Chi Minh, il prépare le coup de force de décembre 1945 qui consacre la rupture avec la France.

Généralissime des forces du Viêt-minh en 1947, Vô Nguyên Giap dirige les opérations menées contre les forces de l'Union française, qui se terminent par la prise du camp retranché français de Diên Biên Phu en mai 1954 (→ bataille de Diên Biên Phu). Ministre de la Défense en 1954 tout en restant commandant en chef des armées, il anime l'effort de guerre du Nord Viêt-nam à partir de la reprise des hostilités (1964) et jusqu'à la chute de Saigon (1975).

Jugé trop influent, le vainqueur de Saigon est peu à peu mis à l'écart. En 1976, il perd le commandement des armées ; en 1980, il doit quitter ses fonctions de ministre de la Défense avant d'être évincé du bureau politique en 1982. Demeuré toutefois membre du Comité central et vice-Premier ministre jusqu'en 1991, il effectue également des missions diplomatiques (en Chine notamment, en 1990). Il est l'auteur de Guerre du peuple, armée du peuple (1959).

Pour en savoir plus, voir les articles guerre d'Indochine, guerre du Viêt Nam.