En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Rogier Van der Weyden ou Rogier Rogier de La Pasture

Peintre des Pays-Bas du Sud (Tournai 1399 ou 1400 ?-Bruxelles 1464).

Après être passé par l'atelier de R. Campin, il reçoit en 1432 la maîtrise de la guilde de Tournai, puis est nommé en 1435 peintre de la ville de Bruxelles. Son style n'est pas insensible aux apports de Van Eyck, mais garde une originalité qui, après la nervosité des œuvres de jeunesse, évolue vers une rigueur austère. Celle-ci confère à un chef-d'œuvre comme le Jugement dernier de l'hôtel-Dieu de Beaune (1445-1448) une rare grandeur. La tendance dramatique du peintre privilégie la recherche des attitudes et des expressions de douleur ou de pitié, tandis que le fond de ses tableaux décrit des paysages irréels, ou demeure d'or à la façon gothique (Descente de croix, imitant les retables sculptés, vers 1435, Prado). Peintre essentiellement religieux (Retable des sept sacrements, après 1450, musée d'Anvers ; Retable Bladelin, après 1456, Berlin), moraliste et didactique, Rogier a également exécuté des portraits où, malgré une tendance à l'idéalisation, le modèle acquiert, par l'acuité du dessin et la vérité du coloris, une réelle présence (l'Homme à la flèche, musées de Bruxelles).