En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Taraise ou Tarasios

Patriarche de Constantinople ( ? 730-Constantinople 806).

Fils d'un haut fonctionnaire, il fut nommé chef de la chancellerie et secrétaire de l'impératrice Irène. À la mort du patriarche Paul IV, en 784, la souveraine byzantine obtint du clergé que Taraise, quoique laïc, lui succédât. Taraise reçut simultanément tous les ordres et fut intronisé le 25 décembre 784. Partisan du culte des images, il participa à la préparation et aux débats du concile de Nicée II (787), qui condamna l'iconoclasme.

Les membres les plus intransigeants du clergé byzantin, placés sous la conduite Théodore le Studite, lui reprochèrent sa clémence vis à vis des anciens hérétiques et remirent en cause la légitimité de son élection. Le remariage du jeune Constantin VI avec sa maîtresse, après la répudiation de son épouse, leur fournit un nouveau prétexte pour s'opposer au patriarche qui n'avait excommunié ni le souverain ni le prêtre qui avait béni son union.

Après la déposition d'Irène, Taraise se rallia au nouvel empereur Nicéphore Ier (le Logothète) et le couronna en octobre 802, ce qui augmenta encore son discrédit aux yeux des stoudites.

Fête le 25 février.