En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Mikhaïl Tal

Joueur d'échecs letton (Riga 1936-Moscou 1992).

Champion du monde d'échecs en 1960.

Mikhaïl Tal, qui découvrit le jeu d'échecs dans son enfance, ne commença à l'étudier sérieusement qu'à l'âge de treize ans, sous la houlette d'Alexandre Koblentz, qui deviendra son mentor et ami et dont l'influence sera déterminante.

Il devint champion de Lettonie en 1953. Sa renommée, déjà bien établie en URSS au début des années 1950, gagna le monde entier à la fin de cette même décennie, après qu'il eut remporté le championnat d'URSS en 1957 et 1958. Désormais, sa progression allait être fulgurante : vainqueur de l'interzonal de Portoroz en 1958, il remporte l'année suivante le tournoi des Candidats en Yougoslavie.

Challenger au titre mondial, il se pose alors face à Botvinnik comme son antithèse : le premier est scientifique, le second romantique. Tal, qui préfère le jeu tactique et ne recule devant aucun sacrifice, même le plus risqué, voire le moins efficace, devient champion du monde en 1960, mais perd le match revanche l'année d'après.

À partir de cette date, le déclin s'amorce. Si Tal remporte encore de nombreuses victoires, son style évolue et devient plus positionnel, un peu comme une lumière qui s'éteint. C'est qu'il abuse de son capital vie. Souvent malade, il doit subit de graves opérations, ce qui ne l'empêche d'ailleurs pas de disputer des parties de compétition depuis sa chambre d'hôpital.

Un mois avant sa mort, il battit Kasparov dans un super-tournoi de parties éclair où il termina troisième. (échecs.)