En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

George Fitzgerald Smoot

Astrophysicien et cosmologiste américain(Yukon, Floride, 1945).

Très tôt, il acquiert le goût des sciences grâce à sa mère, professeur de sciences naturelles, tandis que des lectures de science-fiction l'amènent à se passionner pour les étoiles et les galaxies. Entré au prestigieux Massachusetts Institute of Technology, il y obtient successivement une double licence de mathématiques et de physique en 1966, puis un doctorat de physique des particules en 1970. Il s'oriente ensuite vers la cosmologie et rejoint le Laboratoire national Lawrence, à Berkeley, où il travaille auprès de L. W. Alvarez. S'intéressant particulièrement au rayonnement du fond de ciel considéré comme un vestige du big bang (→ cosmologie), il l'étudie à l'aide d'instruments aéroportés et devient en 1974 l'un des promoteurs d'un projet de satellite dénommé COBE (Cosmic Background Explorer), qui autoriserait des observations beaucoup plus précises. Ce projet est accepté par la NASA et COBE est finalement lancé en novembre 1989. Très rapidement, les mesures du satellite vont établir que le spectre du rayonnement du fond de ciel coïncide avec celui du rayonnement thermique d'un corps noir à une température voisine de 2,7 K ; cependant, une analyse plus fine, effectuée sous la responsabilité de G. F. Smoot, révèle aussi de très faibles anisotropies de température, dont la détection est annoncée en avril 1992. Ces découvertes confortent la théorie du big bang et valent à G. M. Smoot le prix Nobel de physique 2006, conjointement avec J. C. Mather. G. M. Smoot poursuit à Berkeley ses recherches sur les anisotropies du rayonnement thermique du fond de ciel, tout en enseignant la physique à l'université de Californie. Il a publié en 1994 les Rides du temps, récit de la mission COBE et de ses découvertes.