En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Tigran Vartanovitch Petrossian

Joueur d'échecs soviétique (Tbilissi 1929-Moscou 1984).

Champion du monde de 1963 à 1969.

Le jeune Tigran, né de parents arméniens, découvrit les échecs dès l'âge de huit ans. En 1946, il s'installa avec sa famille à Erevan, puis à Moscou, où il se forme peu à peu au contact de l'élite soviétique.

Il stupéfie rapidement ses partenaires par sa facilité, mais aussi par son manque évident de combativité. Il est champion de Géorgie à seize ans, puis champion de Moscou en 1951. En 1952, il finit deuxième de l'interzonal, décrochant ainsi le titre de grand maître. Son jeu se caractérise par une prudence souvent excessive : s'il perd peu de parties, il n'en gagne guère. Son style hyperpositionnel est entièrement tourné vers la prophylaxie, et la façon dont il étouffe ses adversaires lui vaudra le surnom de « boa constrictor ». Doté d'un jeu solide et d'une stratégie patiente et claire, c'est un grand spécialiste des finales.

Après avoir obtenu le premier de ses quatre titres de champion d'URSS en 1959, il monte en puissance lentement mais sûrement. Son heure arrive en 1962 avec le tournoi interzonal de Stockholm, où il termine ex aequo à la deuxième place, derrière Fischer, sans perdre une seule partie. La même année, à Curaçao, aux Antilles, il gagne le tournoi des candidats au championnat du monde.

En 1963, à Moscou, il bat Botvinnik et se retrouve champion du monde, titre qu'il conservera pendant six ans avant de le perdre au profit de Spasski. Demeuré l'un des meilleurs joueurs du monde, il ne parviendra plus toutefois à revenir au sommet, se cantonnant au stade de candidat au championnat du monde. (échecs.)