En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

René-Paul Roux, dit Paul Personne

Chanteur, batteur, guitariste et compositeur de blues français (Argenteuil, Val-d'Oise, 1949).

Il faudra le bus d'acier en 1991 pour que Paul Personne retrouve une certaine notoriété. Cette reconnaissance officielle précède de peu le retour sur une major, Polydor, et la réalisation d'un album particulièrement réussi, Comme à la maison. Depuis, le bluesman № 1 français n'a plus quitté les feux de la rampe, s'inventant entre boogie et rock un genre bien personnel pour lequel sa voix rauque fait merveille.

Batteur à l'origine, il se met à la guitare en découvrant Hendrix. René-Paul Roux, après plusieurs expériences de groupes, quitte la région parisienne pour s'installer dans la banlieue de Toulouse. La création d'une nouvelle formation, Bracos Band, et un single réalisé en 1977 lui apportent ses premières lettres de noblesse. De retour dans la capitale, il enregistre avec Backstage, autre groupe, deux albums en anglais. Du rhythm and blues au blues, sa personnalité s'est affirmée. Devenu Paul Personne, il entame une carrière solo avec un premier album, teinté de jazz, commercialisé en 1982. Deux ans plus tard, un disque six titres, Barjoland, lui permet d'élargir singulièrement son audience. Évoluant dans un univers musical démarqué entre Tom Waits et B. B. King, on le retrouve à l'Olympia en 1985 et 1986. Sans jamais avoir cessé de se produire, jusqu'au Canada, Paul Personne, passé sur des labels indépendants, va connaître une longue éclipse. Certains ont fini par le réduire à une caricature de bluesman looser.

Équilibre. Comme à la maison, qu'il réalise entièrement seul, jouant de tous les instruments, casse en 1992, définitivement, cette image. Avec la complicité de Boris Bergman, de Jacno, du comédien Gérard Lanvin, le compositeur a trouvé des textes s'adaptant parfaitement à ses musiques typées.

En janvier 1993, il s'offre un véritable triomphe à l'Olympia, avant de se produire, quelques jours plus tard, à la Cigale. Pour cette tournée, Paul Personne, arrivé à un équilibre parfait entre la fluidité de son jeu de guitare et la rythmique, s'est entouré de deux batteries. On le retrouve également, sur scène ou en studio, aux côtés de Bashung, Higelin, Jean-Louis Aubert, Johnny Hallyday ou Stephan Eicher. Après Rêve sidéral d'un naïf idéal (1994), Paul Personne signe en 1996 Instantanés, enregistré de nouveau au studio Miraval dans le Sud. Outre Bergman et Christian Dupont, Richard Bohringer et Jean-Louis Aubert ont apporté leur contribution.