En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Andhréas Papandhréou

Économiste et homme politique grec (Chio 1919-Ekali, près d'Athènes, 1996), fils de Gheórghios Papandhréou.

Installé aux États-Unis, naturalisé américain, il enseigne l'économie politique dans différentes universités américaines (1942-1960). Rentré en Grèce en 1960, il y dirige le Centre de recherches économiques (1961-1964). En 1963, il renonce à la nationalité américaine pour se faire élire député du centre dans le Péloponnèse (Patras). L'année suivante, il entre dans le cabinet présidé par son père en qualité de ministre d'État (1965), puis de ministre-adjoint à la Coordination économique. Accusé en 1966 d'avoir trempé dans le complot de l'Aspídha (groupe secret d'officiers de gauche), Andhréas Papandhréou est finalement arrêté par les auteurs du coup d'État militaire du 21 avril 1967 ; il est inculpé de haute trahison, mais libéré en décembre. Réfugié à Stockholm puis à Toronto, il rentre à Athènes en août 1974, où il fonde aussitôt le Mouvement socialiste panhellénique (→ Pasok). Il est Premier ministre de 1981 à 1989, puis à nouveau de 1993 à 1996.