En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

François Ozon

Cinéaste français (Paris 1967).

Diplômé de la FEMIS après avoir tourné en autodidacte beaucoup de petits films personnels en Super 8, il réalise des courts métrages qui sont très bien accueillis dans les festivals spécialisés. S'y affirment déjà un sens aigu de l'observation (Action-vérité, 1994) et une tendance à jouer sur les tabous et à aborder des thématiques de transgression (la Petite Mort, 1995 ; Une robe d'été, 1996).

Regarde la mer (1997), qui s'inscrit dans cette démarche, sort en salle malgré une durée inférieure à une heure. Suit en 1998 son premier long métrage Sitcom, où il subvertit les normes familiales en même temps que les règles du genre populaire dont il emprunte le terme.

Il élargit progressivement son public avec Gouttes d'eau sur pierres brûlantes (1999), adaptation d'une pièce de théâtre posthume de Fassbinder, puis avec Sous le sable (2001) qui bénéficie de la participation de Charlotte Rampling et de Bruno Cremer.

Huit femmes d’après la pièce de Robert Thomas, donne lieu à huit excellents numéros d’artistes : Danielle Darrieux, Catherine Deneuve, Isabelle Huppert, Emmanuelle Béart, Fanny Ardant, Virginie Ledoyen, Ludivine Sagnier et Firmine Richard, et reçoit en 2001 l’Ours d’argent de la meilleure contribution artistique au festival de Berlin.

Suivent Swimming Pool en 2002 de nouveau avec Charlotte Rampling et Ludivine Sagnier, puis 5 × 2 (2004), brillant exercice de style avec une construction « à rebours » de cinq épisodes de la vie d’un couple, le film commençant par le divorce et finissant par la rencontre.

En 2005 Le temps qui reste, avec Melvil Poupaud et une participation remarquée de Jeanne Moreau, montre la réflexion d’un photographe atteint d’un cancer sur l’emploi des derniers mois qui lui restent à vivre. Angel (2007) avec de nouveau Charlotte Rampling et Ricky (2009) sont les jalons suivants d’une filmographie en devenir. Il a également tourné quelques documentaires.