En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Robert Noireau

Officier français (Vicq, Nord, 1912-Berthecourt, Oise, 1999).

En 1940, il entra dans la Résistance comme responsable de la zone de Paris-ouest. Arrêté, puis libéré (août 1941), il prit part à des opérations de sabotage de matériels ferroviaires et miniers dans l'Aveyron et le Gard. Une nouvelle fois arrêté (1943), il parvint à s'évader et gagna le maquis du Lot, qu'il réorganisa. Devenu, sous le nom de lieutenant-colonel « Georges », chef départemental de l'Armée secrète (AS), puis des Mouvements unis de résistance (MUR) et des Francs-tireurs partisans (FTP), il libéra Cahors, puis fut désigné commandant d'armes de Toulouse (1944) et prit part à la réduction des poches de l'Atlantique en Charente-Maritime (1945). Titulaire de la croix de guerre 1939-1945, il fut fait compagnon de la Libération en 1946. Il a laissé un livre de souvenirs de résistant : le Temps des partisans (1979).