En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Randy Newman

Pianiste, compositeur, auteur et chanteur de rock et de variété jazzy américain (Los Angeles 1943).

Une tête à placer des assurances vie, un humour à la Woody Allen et un talent incomparable, Randy Newman est issu d'une famille de compositeurs et d'arrangeurs de Hollywood, dans la grande tradition des entertainers américains. D'abord accompagnateur et arrangeur, ce dilettante est poussé à chanter lui-même par les succès de ses premières œuvres interprétées par plus célèbres que lui : Judy Collins, Nina Simone, Ray Charles, Mama Cass Elliot, Eric Burdon ou Harry Nilsson, lequel, en 1970, lui consacre un album entier.

Dérision et perfectionnisme. En 1969, il enregistre son premier 33 tours éponyme. Son style introverti, sa voix rocailleuse et un peu nasillarde mais aussi sa causticité lui valent l'estime des connaisseurs. Ses chansons ne sont pas des hits immédiats : pétri de jazz et de ragtime (il sera l'auteur de la B.O. du Ragtime de Milos Forman, en 1982), avec quelques incursions dans le blues et la country (avec la complicité de Ry Cooder), il s'attaque aux tares de l'Amérique, culte de la puissance (Political Science) ou étroitesse d'esprit (Rednecks), avec une dérision (Birmingham) et une concision (God's Song) stupéfiantes. Son art du second degré, mal perçu, lui vaut de solides inimitiés (les nains à propos de Short People). Bref, il n'est pas politiquement correct ! Malgré ces handicaps, et son peu d'empressement à jouer en public, il obtient quelques hits comme I Love L.A., Sail Away ou l'érotique You Can Leave Your Hat On (repris en 1986 par Joe Cocker dans le film Neuf Semaines et demie). Un artiste et un homme hors du commun, qui ose sortir en 1995 un opéra d'une heure sur le thème de Faust dans l'Amérique contemporaine.