En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Steven Patrick Morrissey, dit Morrissey

Auteur et chanteur de rock alternatif britannique (Manchester 1959).

Morissey se lance d'abord dans le journalisme musical. En parallèle, il tente sa chance dans la musique, mais son caractère se heurte à celui des musiciens qu'il côtoie. En 1982, alors qu'il a tiré un trait sur son ambition de faire partie d'un groupe, le guitariste Johnny Marr le contacte et lui propose d'écrire des chansons. L'entente est immédiate : les mots désespérés de Morrissey, portés par ses étonnants hululements de derviche tourneur, s'accordent à merveille avec les tourbillonnants riffs de Marr. Avec leurs histoires de désamours, de misère sexuelle et d'enfance malheureuse, les Smiths incarnent le renouveau du rock britannique au milieu des années 1980. La vulnérabilité et la préciosité de Morrissey offrent une alternative bienvenue au manque de finesse du rock héroïque triomphant des U2 et autres Simple Minds.

Asexué et ambigu. L'éclatement des Smiths en pleine gloire (1987) en déroute plus d'un, l'alchimie brisée entre Morrissey et Marr rappelant le douloureux traumatisme de la scission entre Lennon et McCartney. Mais Morrissey, qui se sentait trahi par la désaffection de Marr, réagit. Épaulé par Vini Reilly, guitariste de Durutti Column, il enregistre aussitôt un album, Viva Hate, pour démontrer qu'avec ou sans Marr il compte bien continuer à régner en maître au pays des auteurs pop introspectifs. Morrissey, icône asexuée, en distillant dans ses textes son humour du désespoir, fédère les milliers de jeunes qui ne supportent plus les paroles sans âme des vedettes du rock. Alors que, petit à petit, l'Amérique s'intéresse à ce phénomène britannique, les rapports entre Morrissey et l'Angleterre qu'il aime tant se crispent. En clamant son attachement à la gloire passée du Royaume, en posant aux côtés d'inquiétants skinheads, en se drapant sur scène de l'Union Jack, bref en flirtant avec des prises de position et un esthétisme ambigus, le chanteur est soupçonné de sympathie pour l'extrême droite. Malgré ses dénégations, son succès outre-Manche, depuis le pourtant excellent Your Arsenal (retour à un rock glam), ne cesse de décroître.