En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Paul Morphy

Joueur d'échecs américain (La Nouvelle-Orléans 1837-La Nouvelle-Orléans 1884).

Paul Morphy, qui fut sans doute un des plus grands joueurs d'échecs de tous les temps, est trop souvent présenté dans la littérature échiquéenne comme l'archétype du tacticien de génie, alors qu'il fut surtout un grand stratège, très en avance sur son époque.

Après avoir révélé très tôt des dons exceptionnels il devint rapidement l'un des meilleurs joueurs de sa ville natale. À treize ans, il comptait déjà parmi les meilleurs joueurs d'Amérique.

Il fit des études supérieures et, en 1857, trop jeune encore pour exercer sa profession de juriste, remporta à New York le Congrès national. L'année suivante, il partit pour l'Europe avec l'idée de se mesurer à Staunton, alors champion du monde officieux, mais l'Anglais évitera la rencontre. Morphy disputa plusieurs matches à Londres et à Paris contre les plus grands joueurs de l'époque, dont Anderssen, qu'il domina outrageusement.

À son retour, en 1859, il fut accueilli en héros à New York. Il gagnait extrêmement bien sa vie (par exemple, un journal lui payait 3 000 dollars une chronique qu'il ne tint cependant que pendant un an), mais, paresseux, le travail – pour ne pas dire la vie même – commence à lui peser.

Il retourna à Paris durant la guerre de Sécession, mais s'y tint à l'écart du monde des échecs. La paix revenue, il rentra à La Nouvelle-Orléans, où il accumula les dépressions nerveuses. Il ne fréquentait presque personne et vivait reclus chez sa mère, qui le retrouva un jour mort dans son bain. (échecs.)