En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

saint Maxime le Confesseur

Moine de l'Église d'Orient, confesseur de la foi catholique (Hesfin ( ?), Palestine, 579-fort de Schémaris, Caucase, 662).

Il s'opposa au monothélisme et joua un rôle décisif dans la préparation et les débats du concile de Latran (649) qui condamna cette doctrine. Arrêté avec le pape Martin Ier en 653, il fut accusé de haute trahison et condamné à être amputé de la langue et de la main droite. Il mourut en exil des suites de ses blessures.

Maxime a laissé des œuvres d'exégèse (les Quaestiones et dubia, 626 ; les Ambigua, 628-634), des écrits polémiques condamnant le monophysisme et le monothélisme ainsi que des ouvrages mystiques et ascétiques (Centuries sur la charité, Liber asceticus).

Fête dans l'Église grecque le 21 janvier, dans l'Église latine le 13 août.