En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Harry Mathews

Écrivain américain (New York 1930).

Poète au lyrisme subtilement dévoyé par l'humour (The Ring, 1970, extraits traduits en français in Vingt Poètes américains, 1980 ; The Planisphere, 1975), il est plus connu en France, où il a vécu, pour ses romans, dont le ton rappelle parfois celui de Georges Perec, qui fut son ami et son principal traducteur : Conversions (1969, trad. fr. 1970), les Verts Champs de moutarde de l'Afghanistan (1966, trad. fr. 1974), le Naufrage du stade Odradek (1971, trad. fr. 1981), Plaisirs singuliers (trad. fr. 1983), le Verger (souvenirs sur G. Perec, trad. fr. 1986), Cigarettes (roman, trad. fr. 1988).

Harry Mathews compte parmi les « correspondants étrangers » de l'Oulipo.