En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Firmicus Maternus

Écrivain latin (Syracuse, Sicile ?,  ?- ? vers 360).

On conserve sous le nom de cet auteur, dont on ignore à peu près totalement la biographie, un violent pamphlet contre le paganisme, l'Erreur des religions païennes (De errore profanarum religionum), écrit vers 346. L'ouvrage, adressé aux fils de Constantin Ier, les empereurs Constance II et Constant Ier, est un appel à l'autorité impériale contre les cultes à mystères, dénoncés comme immoraux et dangereux. Si la première partie de l'ouvrage, destinée à montrer la supériorité du christianisme sur les religions païennes de la Grèce, de l'Égypte et du Proche-Orient, n'est qu'une compilation des nombreux auteurs chrétiens ayant déjà écrit sur ce sujet, les derniers livres, qui abordent de manière très détaillée les cérémonies d'Éleusis et les cultes rendus à Isis et à Mithra, contiennent de précieux détails inédits sur le déroulement de ces cérémonies.

Plusieurs spécialistes se fondent sur des similitudes de nom et de style pour identifier cet écrivain chrétien comme le Julius Firmicus Maternus Siculus, auteur d'un ouvrage d'astrologie judiciaire, De Nativitatibus sive Mathesis libri VIII, composé vers 337.