En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Juan Marsé

Romancier espagnol (Barcelone 1933).

Adopté par des parents de condition modeste, Juan Marsé est marqué par la guerre civile et ses privations. Son père, militant communiste, est emprisonné à maintes reprises. La situation économique est telle que Juan entre comme apprenti dans un atelier de bijouterie. Autodidacte, il est d'abord séduit par la littérature de gare, puis par le roman policier, avant de se rapprocher des meilleurs auteurs du xixe s. Après son premier roman Enfermés avec un seul jouet (1961), il se rend à Paris, où il écrira Cette face de la Lune (1962). Puis, de retour en Espagne, il obtient en 1965 le prix Biblioteca Breve pour son roman Dernières Soirées avec Thérèse, une chronique critique des milieux progressistes barcelonais.

Un autre thème majeur de nombre de ses œuvres est la falsification de la mémoire personnelle ou collective, au nom de la survie, d'une génération vaincue dans la guerre civile et dépouillée de son identité. On retrouve ce thème dans des romans, l'Obscure Histoire de la cousine Montsé (1970), la Fille à la culotte d'or (1978), Un jour je reviendrai (1982), Boulevard du Guinardo (1984), et des récits : le Fantôme du cinéma Roxy (1987), l'Amant bilingue (1990) et les Nuits de Shanghai (1993). Plusieurs de ses romans ont été portés à l'écran.