En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Marie de Médicis

Marie de Médicis
Marie de Médicis

(Florence 1573-Cologne 1642), reine de France.

Fille de François Ier, grand-duc de Toscane, et de Jeanne, archiduchesse d'Autriche, elle épouse en 1600 Henri IV, à qui elle donnera six enfants. Elle devient régente à la mort du roi (1610).

Ambitieuse, mais peu intelligente, elle subit l'influence de Concini. Elle s'appuie sur le parti dévot et se rapproche de l'Espagne, mais elle se heurte à l'agitation des protestants et des grands. Elle doit réunir les états généraux (1614-1615), où les trois ordres s'affrontent sans résultat. Elle traite à Loudun (1616) avec Condé, représentant les grands en révolte.

Mais Louis XIII, jaloux de la puissance de Concini, le fait assassiner (1617) et exile sa mère à Blois. En 1619, Marie prend les armes contre son fils, mais est vaincue aux Ponts-de-Cé (7 août 1620). Elle se réconcilie avec lui par l'entremise de Richelieu, dont elle persuade le roi de faire son principal ministre (29 avril 1624). Mais, vite hostile au cardinal, elle cherche à obtenir sa disgrâce. Elle échoue lors de la journée des Dupes (10 novembre 1630) et prend le chemin de l'exil.

Elle avait protégé les artistes : Ph. de Champaigne et Rubens, qui décora son nouveau palais du Luxembourg.