En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Little Crow

en français Petit Corbeau

Chef de la tribu amérindienne des Sioux Santees ( ? vers 1800-Hutchinson, Minnesota, 1863).

Son nom sioux, Taoyateduta, signifie « Son peuple rouge ». Devenu en 1845 le cinquième chef héréditaire du groupe Kaposia, Little Crow fut un des chefs qui signèrent en 1851 le traité de Mendota qui ouvrait le sud-est du Minnesota à la colonisation blanche. Lorsque les groupes de Sioux élurent un représentant en 1862, Little Crow fut battu, conséquence de la disgrâce dans laquelle l'avait fait tomber son attitude amicale avec les Blancs.

Tandis que s'accumulaient les motifs de griefs des Indiens à l'encontre des Blancs, Little Crow et d'autres chefs sioux réclamèrent en vain de la nourriture aux agents des Affaires indiennes. Le meurtre de cinq Blancs, le 17 août 1862, déclencha un conflit sanglant dans tout le Minnesota. Dans un premier temps, Little Crow se montra favorable à la paix. Il changea d'avis par la suite, de peur de perdre de nouveau son prestige et prit la tête de la rébellion.

Dans les semaines qui suivirent le début du conflit armé, les troupes de Little Crow attaquèrent par deux fois Fort Ridgely et New Ulm, deux positions qui défendaient l'accès à la basse vallée de la rivière Minnesota. Les Sioux triomphèrent à Birch Coulee mais furent vaincus à Wood Lake, et Little Crow dut s'enfuir au Canada. Lors de son retour dans le Minnesota, il fut abattu par deux colons blancs alors qu'il ramassait des baies sauvages près de Hutchinson, le 3 juillet 1863.