En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Pierre-Louis Lions

Pierre-Louis Lions
Pierre-Louis Lions

Mathématicien français (Grasse 1956).

Ancien élève de l'École normale supérieure, sa carrière très brillante en a fait un professeur de classe exceptionnelle à l'université de Paris-Dauphine, un maître de conférences à l'École polytechnique, et un conseiller influent au Commissariat à l'énergie atomique.

Fils de Jacques Louis Lions, professeur au Collège de France et ancien président du Centre national d'études spatiales, Pierre-Louis Lions a continué l'œuvre de son père. Il s'est surtout intéressé à l'étude des modèles mathématiques issus des domaines les plus variés de la science et de la technologie (physique, chimie, matériaux) et même de l'économie monétaire. Ses travaux, fondés sur l'étude des équations aux dérivées partielles non linéaires, ont eu de nombreuses applications : contrôle optimal, physique des plasmas, traitement des images, mécanique des fluides. Son travail le plus remarqué, en collaboration avec le mathématicien américain Ronald Di Perna (1947-1989), concerne les « équations de Boltzmann » qui décrivent l'évolution d'une atmosphère raréfiée. Ces résultats, qui valident la simulation numérique sur ordinateur, s'appliquent à des domaines aussi variés que l'aérodynamique des vols spatiaux, l'astrophysique, la biologie ou les semi-conducteurs. (La méthode consiste à introduire dans chaque situation une certaine viscosité.)

Titulaire de nombreux prix scientifiques, Pierre-Louis Lions reçoit, pour avoir renouvelé l'approche de nombreux modèles mathématiques issus de domaines variés des sciences, des techniques ou de l'économie, la médaille Fields au congrès mondial des mathématiques de Zürich (1994). Il est membre de l’Académie des sciences depuis 1994.