En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Leadbelly

(Huddie William Ledbetter)

Chanteur et guitariste américain (Mooringsport, Louisiane, 1888-New York 1949).

Plutôt que de bluesman au sens strict, Leadbelly a laissé l'image d'une sorte de voyou troubadour raconteur d'histoires songster toujours plus ou moins autobiographiques. Dès l'âge de seize ans, il joue du piano dans des bordels de Shreveport. Puis commence une longue errance mouvementée, et ponctuée d'arrestations, sur les routes du Texas, avec pour principal bagage un colt et une guitare à douze cordes. En 1917, pour une histoire de jalousie, il abat un rival et est condamné à trente ans d'emprisonnement au bagne louisianais d'Angola, où il va devenir, grâce à ses talents de chanteur et de guitariste, une vedette dont la notoriété finit par dépasser l'enceinte du pénitencier. Et c'est là que va le découvrir l'ethnomusicologue John A. Lomax, qui collecte les thèmes folkloriques dans le sud des États-Unis ; Leadbelly devient son guide et son chauffeur, Lomax ayant tout mis en œuvre pour qu'il obtienne une remise de peine et soit libéré.

À New York, en 1934, Leadbelly est le premier Noir du Sud à jouer et chanter pour le public blanc du Nord. Devenu le principal représentant du mouvement folkloriste qui fait les beaux soirs de Greenwich Village, il enregistre et part en tournée européenne, diffusant, d'une voix et d'une guitare puissantes, les rengaines – chants de travail, blues, airs à danser, cris des rues… – qui font la mémoire collective des États-Unis, à quoi s'ajoutent quelques chansons de son cru comme Goodnight Irene, dont il n'aura pas le temps de goûter le succès.