En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Keokuk

Chef de la tribu amérindienne des Sauks (Rock Island, Illinois, 1783- ? 1848).

Ses talents militaires et oratoires portèrent peu à peu Keokuk (Kiyo'kaga, « Renard attentif » ou « Celui qui se déplace avec prudence ») à la tête de sa tribu. Lors d'une visite à Washington, il prit conscience de la supériorité des Blancs et comprit que la survie de sa nation devait en passer par une attitude conciliante. En cela, il était en totale opposition avec le grand chef Sauk de l'époque, Black Hawk, qui prônait une résistance armée. La défaite de ce dernier lors de la guerre dite « de Black Hawk », en 1832, permit à Keokuk d'émerger en tant que chef des Sauks et des Fox réunis.

Installé et reconnu par le gouvernement américain, il ne fut jamais un chef populaire, ni même en qui sa nation avait entièrement confiance. Mais ses capacités de négociateur et son pouvoir de persuasion lui donnèrent une position qu'il utilisa pour traiter, parfois avantageusement, avec les Blancs. Toutefois, les empiétements persistants des colons sur les territoires indiens forcèrent les Sauks et les Fox à se déplacer toujours davantage vers l'ouest, jusqu'au moment où ils furent confinés dans une réserve. C'est là que Keokuk mourut de causes inconnues, en avril 1848.