En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Josquin Des Prés

en latin Jodocus Pratensis ou Josquinus Pratensis

Josquin Des Prés, codex Médicis
Josquin Des Prés, codex Médicis

Compositeur français (Beaurevoir, Picardie, vers 1440-Condé-sur-l'Escaut 1521 [ou 1524]).

Comme la plupart de ses contemporains, il fit carrière en Italie, où il séjourna presque sans discontinuer entre 1459 (première date certaine) et 1505 : à Milan d'abord, à Rome ensuite, à la chapelle du cardinal et à la chapelle pontificale jusqu'en 1499 ; de nouveau à Milan, puis à Ferrare entre 1501 et 1505, au service d'Hercule Ier d'Este. Après la mort de celui-ci, il regagna la France, puis il fut nommé par l'empereur Maximilien Ier doyen prévôt de l'église collégiale de Condé-sur-l'Escaut (1509).

Il a laissé une importante production musicale : environ 20 messes complètes à 4, 5, 6 voix ; 104 motets, hymnes et psaumes ; 74 morceaux profanes (chansons, etc.). Ses chansons valent autant par leur esprit que par la science avec laquelle elles sont traitées. Le style toujours contrapuntique est plus ou moins strict (Baisez-moi ma douce amie ; Adieu mes amours). Certaines s'apparentent au motet (Mille Regrets), à l'œuvre de circonstance (Vive le roy), au lamento (Nymphes des bois, déploration sur la mort d'Ockeghem). Mais Josquin est avant tout au service de l'Église.

Parmi ses œuvres religieuses les plus connues, il faut citer la messe Hercules dux Ferrarie, le motet Miserere et surtout les deux dernières messes composées après 1505, De beata Virgine et Pange lingua.