En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Jean de Mirecourt

(Johannes de Mercuria, dit parfois, par erreur Jean de Méricourt)

Théologien lorrain (xive siècle).

Après avoir été moine à Cîteaux, il vint étudier à Paris et devint bachelier en théologie. Avec Jean Buridan, Pierre d'Ailly, Nicolas d'Autrecourt, Albert de Saxe, etc., il adopta les thèses nominalistes de Guillaume d'Ockham, mais, après la publication de ses Commentaires sur les sentences de Pierre Lombard (1345), il fut contraint de se rétracter publiquement. On perd sa trace à partir de 1347 ; peut-être fut-il nommé abbé de Royaumont vers 1348-1349.

L'interdiction d'enseigner ses thèses « terministes », condamnées en 1346 par 41 théologiens de l'université de Paris, fut renouvelée après que Jean de Montigny eut obtenu du roi Louis XI un édit (édit de Senlis, 1474) condamnant les doctrines des « rénovateurs ».