En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques.
En savoir plus
Identifiez-vous ou Créez un compte

Jean Siméon Chardin

Jean Siméon Chardin, Autoportrait aux bésicles
Jean Siméon Chardin, Autoportrait aux bésicles

Peintre français (Paris 1699-Paris 1779).

Fils d'un maître menuisier, il se détourne du « grand style » pour évoquer les objets et les gestes les plus simples de la vie bourgeoise, dans un esprit intimiste qui dérive des écoles flamande et hollandaise. Reçu à l'Académie royale en 1728 avec le Buffet et la Raie (Louvre), il se consacre, tout le long d'une paisible carrière, aux natures mortes surtout, mais aussi aux scènes d'intérieur où construction savante, matière-couleur franche, lumière chaude doucement modulée se fondent sous l'apparence de la plus grande sobriété (au Louvre : l'Enfant au toton [Salon de 1738] ; la Pourvoyeuse ; le Bénédicité ; Pipes et vases à boire ; les Attributs des Arts, dessus de porte [1765] ; Panier de pêches ; etc.). Vers la fin de sa vie, malade, un peu oublié, il se limita au pastel (deux Autoportraits, Louvre).